• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer
Signature UMA Inra-Cirad. © Inra, Christophe Maître

Inra-Cirad, une longue tradition de compagnonnage

Michel Eddi, président-directeur général du Cirad et François Houllier, président-directeur général de l’Inra ont signé vendredi 6 février la création d’une unité commune dédiée aux relations internationales. Les deux présidents détaillent la longue trajectoire de leur collaboration et présentent l’ambition de cette nouvelle structure à l’international.

Par Eric Connehaye
Mis à jour le 17/02/2015
Publié le 13/02/2015

L’ambiance était détendue, ce vendredi midi, dans le bureau ensoleillé de François Houllier. Le PDG de l’Inra accueillait Michel Eddi, son homologue du Cirad pour concrétiser, avec la signature de l’unité mixte d’appui Relations internationales (UMA-RI), plusieurs années de collaborations.
Les deux complices racontent d’un même élan, la genèse de cette structure : « La création de cette unité mixte d'appui s’inscrit dans une trajectoire déjà ancienne de rapprochement à l’international du Cirad et de l'Inra. Cette trajectoire a débuté avec la création, en 2007, du groupement d'intérêt public, GIP « Initiative française pour la recherche agronomique internationale » (IFRAI) qui a été dissous en 2009 au moment de la création du consortium Agreenium en tant qu'EPCS (ndr : établissement public de coopération scientifique) »

Maîtrise d’œuvre des relations internationales

Tout en paraphant les deux exemplaires de la convention, entre anecdotes et traits d’humour, François Houllier et Michel Eddi détaillent la mission de cette nouvelle unité : « l’expérience acquise et le bilan tiré de la mutualisation dans le cadre de ce consortium nous ont conduit à reprendre la mise en commun de la maîtrise d’œuvre des relations internationales. Cette unité mixte d'appui servira de support au partage des ressources que chacun des deux établissements consacre à l'international et à un échange régulier d’informations sur les actions  conduites ou à conduire par eux dans la cadre de son comité de pilotage. »

IAV2F en perspective

En présence de Robert Habib, délégué aux relations internationales de l’Inra et futur directeur de l’UMA-RI, les deux présidents ont conclu cette signature par une chaleureuse poignée de main. Avant quand même de mettre cette action en perspective, dans le nouveau cadre qui se dessine : « Agreenium a en effet permis une animation utile du réseau des responsables des relations internationales. La création prochaine du futur « Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France » (IAV2F) permettra de prolonger cette démarche de coopération entre les responsables des politiques de relations internationales de ses différents membres. »