• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Améliorer le blé pour la sécurité alimentaire mondiale : 27 juin 2011

Dans la perspective de contribuer à la sécurité alimentaire mondiale, une initiative internationale de coordination des recherches pour l’amélioration du blé (IRIWI, International Research Initiative for Wheat Improvement), soutenue par des organismes de recherche et des agences de financement d’une dizaine de pays, a été adoptée par les ministres de l’agriculture du G20. L’Inra, avec le BBSRC (Biotechnology and Biological Sciences Research Council, Grande-Bretagne) et le Centre International pour l’Amélioration du Maïs et du Blé (CIMMYT) basé au Mexique, s’est engagé à contribuer aux activités de coordination de l’IRIWI durant les quatre premières années du projet.

Epis de blé au stade maturité. © COCHARD Hervé
Par Patricia Léveillé
Mis à jour le 17/02/2013
Publié le 27/06/2011
Mots-clés : international - blé

L’accord entre les ministres de l’agriculture du G20 le 23 juin 2011 à Paris souligne l’importance d’augmenter la production agricole mondiale, en particulier celle du blé, pour résoudre les défis de la faim et de la volatilité des prix des denrées alimentaires. Déjà mobilisé sur cette question, l’Inra, avec des organismes nationaux et internationaux de recherche et de financement d’une dizaine de pays, lancera dès cette année une initiative internationale de coordination des recherches pour l’amélioration du blé tendre et du blé dur (IRIWI, International Research Initiative for Wheat Improvement). L’objectif de cette initiative est de renforcer la synergie entre les programmes de recherche conduits sur le blé à l’échelle internationale pour contribuer à la sécurité alimentaire mondiale, en augmentant la productivité, la valeur nutritionnelle et l’état sanitaire des cultures de blé dans le cadre de pratiques et systèmes de production agricole durables.

Le blé est un des aliments de base de la population mondiale. Les niveaux de production agricole actuels ne permettront pas de satisfaire la demande. Avec une population de 9 milliards en 2050, la FAO estime qu’il faudrait accroître la production agricole mondiale de 70 % à cet horizon. Il faudrait à cette fin que les gains annuels de rendement dépassent 1,7 % alors qu’ils atteignent à peine 1 % aujourd’hui.

Les aléas climatiques répétés dans un contexte de changements globaux, la hausse du prix du pétrole, la spéculation sur les marchés agricoles sont autant de facteurs renforçant la volatilité des prix agricoles et menaçant la sécurité alimentaire dans de nombreux pays.

Renforcer la coordination des recherches mondiales sur le blé

L’IRIWI assurera un rôle de coordination des efforts de recherche mondiaux sur le blé dans les domaines de la génétique, de la génomique et de l’agronomie. Les pays du Nord et du Sud partagent le besoin d’améliorer le rendement, la tolérance aux stress et aux maladies, la qualité et l’efficience d’utilisation des ressources. Le développement de meilleures pratiques agronomiques et de systèmes de culture innovants est également une priorité. Plusieurs programmes de recherche nationaux d’envergure ont été lancés récemment sur le blé dans les pays du Nord. Le Centre international pour l’amélioration du maïs et du blé (CIMMYT) et le Centre International de recherche agricole dans les régions sèches (ICARDA) ont également soumis au Groupe Consultatif pour la Recherche Agricole Internationale le programme de recherche WHEAT qui vise à améliorer les variétés et les systèmes de production du blé dans les pays en développement.

Dans l’ensemble des actions prévues, l’initiative prévoit la création d’un forum pour favoriser la communication entre les chercheurs, identifier les synergies potentielles et encourager les collaborations entre les principaux programmes existants ou émergents sur le blé, publics ou privés, régionaux, nationaux ou internationaux. Elle appuiera également la mise en place de bases de données publiques et de plateformes intégrées et accessibles à l’ensemble de la communauté scientifique. Elle définira et actualisera régulièrement les priorités de recherche sur le blé à l’échelle internationale.

Partager ressources, méthodes et savoir-faire pour améliorer et stabiliser les rendements

Le déchiffrage en cours de la séquence du génome du blé et le développement d’outils de génotypage et de phénotypage vont permettre de proposer de nouvelles méthodes de sélection pour mieux exploiter les ressources génétiques disponibles et créer de nouvelles variétés de blé répondant aux enjeux mondiaux, tant dans le secteur public que dans le secteur privé. L’adoption d’outils pour une agriculture de précision à l’échelle mondiale est également nécessaire pour améliorer les méthodes de production. Le comité de coordination de l’IRIWI aura pour objectif de faciliter l’échange rapide d’informations et de savoir-faire entre chercheurs et de favoriser le transfert des résultats de recherche aux sélectionneurs et aux agriculteurs pour créer des variétés de blé améliorées et adopter de nouvelles pratiques agronomiques.

Les actions coordonnées par l’IRIWI permettront de créer de nouvelles variétés de blé et de mettre en place des pratiques agronomiques innovantes, adaptées à des environnements différents. Elles seront mises à la disposition des agriculteurs afin d’assurer une production mondiale plus importante, de meilleure qualité et plus stable.
> Présentation de l’Initiative internationale de coordination des recherches pour l'amélioration du blé (en anglais) (pdf)
L’Iriwi vient renforcer l’implication de longue date de l’Inra dans la recherche sur l’amélioration du blé. Récemment, le projet Breedwheat a été sélectionné par le programme français "Investissements d’avenir". Ce programme est mené parallèlement et/ou conjointement à d’autres initiatives internationales, telles que le projet "WHEAT-Global Alliance" pour la sécurité alimentaire dans les pays du sud, coordonné par le CIMMYT et l’ICARDA ou le programme de séquençage du génome du blé réalisé dans le cadre d'un consortium international (International Wheat Genome Sequencing Consortium, l’IWGSC).