• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Perspectives internationales pour la recherche agronomique : une réunion « tétrapartite »

Chaque année, l’Inra rencontre ses organismes homologues du Canada, des Etats-Unis d’Amérique et du Royaume-Uni lors de réunions « Tétrapartites ». Objectifs de ces rencontres : aborder ensemble les grands défis scientifiques communs aux quatre organismes et dégager ensemble des pistes de collaboration scientifiques. La Tétrapartite 2016 est accueillie du 2 au 4 mai au centre Inra de Montpellier.

Réunion Tétrapartite 2016, du 2 au 4 mai au centre Inra de Montpellier. De gauche à droite sur la photo : Stéphane Lemarié (Inra), Sharon Drumm (ARS-USDA), Tim Benton (United Kingdom Champion for Global Food Security), Laurence Colinet (Inra), Steve Visscher (BBSRC), Robert Habib (Inra), Edward Topp (AAC Canada), Chavonda Jacobs-Young (ARS-USDA), Marlen Eve (ARS-USDA), Christiane Deslauriers (AAC Canada), François Houllier (Inra), Ibrahim Shaqir (ARS-USDA), Gilles Saindon (AAC Canada), Olivier Le Gall (Inra).. © Inra, HOLLANDER Edwina
Mis à jour le 03/05/2016
Publié le 29/04/2016

À l’ordre du jour de ces 3 journées d’échange, un point d’actualité pour les 4 pays réunis, un échange sur l’évaluation des impacts de la recherche agronomique, sur les nouvelles perspectives de recherche et priorités communes pour l’agriculture, l’alimentation et le changement climatique après la COP 21, et, enfin, sur le lien science-société. Une visite de terrain sur l’unité expérimentale viti-vinicole de Pech Rouge conclut cette rencontre.

Dans le prolongement de ces rencontres, les soirées des 2 et 3 mai permettront à nos collègues étrangers d’échanger avec nos partenaires présents à Montpellier, qu’ils soient internationaux (CGIAR, Embrapa, INTA…), nationaux (Cirad, IRD…) ourégionaux. La ville de Montpellier comme la région Languedoc-Roussillon Midi Pyrénées sont pleinement associées à ces échanges.

De gauche à droite sur la photo :

Stéphane Lemarié, directeur de l’UMR GAEL, Laboratoire économie appliquée de Grenoble, Inra
Sharon Drumm, Chief of Staff, Agricultural Research Service. United States Department of Agriculture (USDA)
Tim Benton, United Kingdom Champion for Global Food Security
Laurence Colinet, coordinatrice du projet ASIRPA (Analyse des Impacts de la Recherche Publique Agronomique), Inra
Steve Visscher, Deputy Chief Executive – International. Biotechnology and Biological Sciences Research Council (BBSRC), Royaume-Uni
Robert Habib, directeur de l’Unité mixte d’appui (Inra-Cirad) « Relations internationales » ou UMA-R.I.
Edward Topp, chercheur principal, Centre de recherche et de développement de London (Ontario). Agriculture et Agroalimentaire Canada
Chavonda Jacobs-Young, Administrator, Agricultural Research Service. United States Department of Agriculture (USDA)
Marlen Eve, National Program Leader for Soil and Air, Agricultural Research Service. United States Department of Agriculture (USDA)
Christiane Deslauriers, directrice générale, Région côtière. Agriculture et Agroalimentaire Canada
François Houllier, président-directeur général de l’Inra
Ibrahim Shaqir, Director of the Office of International Research Programs, Agricultural Research Service. United States Department of Agriculture (USDA)
Gilles Saindon, Sous-ministre adjoint délégué, Direction générale des sciences et de la technologie. Agriculture et Agroalimentaire Canada
Olivier Le Gall, directeur général délégué chargé des Affaires scientifiques, Inra.

Une relation tétrapartite

Organisées dans chaque pays hôte, à tour de rôle, les Tétrapartites réunissent depuis 1983 l’Inra et ses homologues britanniques (BBSRC : Biotechnology and Biological Sciences Research Council), canadien (Agriculture Agroalimentaire Canada, Ministère fédéral) et américain (Agricultural Research Service du ministère fédéral de l’Agriculture US Department of Agriculture – USDA-ARS).

Quelques exemples de collaborations Inra

  • Avec AAC (Canada), partenaire de nombreux projets avec l’Inra dont le récent (2015) projet européen Feed-a-Gene (H2020), coordonné par l’Inra. Ce projet a pour objectif de réduire l’impact environnemental des élevages de monogastriques (porcs, volailles, lapins) en améliorant et en diversifiant les aliments destinés aux animaux, ainsi qu’en intégrant de nouveaux critères pour leur sélection.
  • Avec le BBSRC (Royaume-Uni) et d’autres instituts européens, animation de l’Initiative de Programmation Conjointe européenne FACCE-JPI (agriculture, changement climatique et sécurité alimentaire, 22 pays)
  • Avec les États-Unis (USDA) et d’autres grands instituts de recherche internationaux,
    le programme international de recherche AgMIP (modélisation des impacts du changement climatique sur l’agriculture et la sécurité alimentaire, 50 pays)
    le séquençage de 5000 génomes d’insectes i5K