• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

Paris

19 sept 2017

Eutrophisation © JOCARD Alain

Eutrophisation : causes, mécanismes, conséquences et prédictibilité

Colloque de restitution des travaux d'une expertise scientifique collective sur l'eutrophisation. Le ministère de la Transition écologique et solidaire et celui de l’Agriculture et de l’Alimentation ont mandaté le CNRS, en partenariat avec l’Ifremer, l’Inra et l’Irstea, pour réaliser cette expertise avec le soutien financier de l’Agence française pour la biodiversité

Mis à jour le 07/09/2017
Publié le 07/09/2017

L’eutrophisation génère des perturbations majeures pour les écosystèmes aquatiques et a des impacts sur les biens et les services associés, sur la santé humaine et sur les activités économiques. Ses manifestations les plus connues sont les efflorescences de cyanobactéries toxiques dans les lacs et cours d’eau et les proliférations de macroalgues vertes dans les zones côtières. Dans certains espaces, ces crises écologiques sont devenues une question socialement vive, investie par une grande diversité d’acteurs, porteurs de valeurs et d’intérêts contrastés. L’instauration de réglementations par les pouvoirs publics pour limiter l’eutrophisation est source de tensions et de débats sur les activités identifiées comme contribuant ou ayant contribué de façon déterminante à ces phénomènes.

Les débats sur l’identification des facteurs et des niveaux de risque d’eutrophisation ont conduit les ministères en charge de l’environnement et de l’agriculture à demander la réalisation d’une Expertise scientifique collective (ESCo) sur le sujet.

Cette expertise réalisée sur les causes, les mécanismes, les conséquences et la prédictibilité des phénomènes d’eutrophisation a pour but de fournir aux pouvoirs publics un état des connaissances scientifiques sur lequel s’appuyer dans un processus de décision politique. Ce travail a mobilisé une quarantaine de scientifiques français et étrangers, dans les domaines de l’écologie, de l’hydrologie, de la biogéochimie, des sciences biotechniques, des sciences sociales, du droit et de l’économie. Ils se sont appuyés sur un corpus bibliographique d’environ quatre mille références.

Le colloque se tiendra le 19 septembre prochain à 14 h au siège du CNRS, 3 rue Michel-Ange Paris 16e.

Programme et inscription > Eutrophisation. © AFP, JOCARD Alain
© AFP, JOCARD Alain