• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Réduire les fuites de nitrate au moyen de cultures intermédiaires

L’Inra (Délégation à l'Expertise scientifique collective, à la Prospective et aux Etudes) a présenté les conclusions d’une étude scientifique sur la gestion de l’interculture au moyen de cultures intermédiaires le 28 juin à Paris. En application de la directive Nitrate et en conformité avec les conclusions du Grenelle de l'Environnement, la généralisation de la couverture automnale des sols dans l'ensemble des "zones vulnérables" est prévue pour fin 2012. Il s'agit d'implanter une culture dite "intermédiaire" après la récolte de la culture principale afin de piéger le nitrate restant dans le sol et d'éviter ainsi la pollution des eaux, puis de la détruire avant implantation de la culture suivante. Cette mesure fait l'objet de contestations au motif de difficultés techniques liées à sa mise en œuvre.

TRACTEUR  dans un  CHAMP . © Eric VERNET
Par Inra, Délégation à l'expertise scientifique collective, à la prospective et aux études
Mis à jour le 03/09/2018
Publié le 28/06/2012

Dans le cadre de la préparation du 5e programme d’actions de réduction du nitrate (qui débutera en 2013) déclinant la directive européenne "Nitrate", l'étude commanditée par les Ministères chargés de l'Environnement et de l'Agriculture avait pour objectif de préciser les conditions de mises en place de ces cultures intermédiaires et d'estimer, pour une large gamme de sols et de climats en France, leur efficacité de "piège à nitrate" (CIPAN) et celle d'autres techniques de gestion de l'interculture (enfouissement des résidus de la culture précédente, repousses…). Elle avait également pour but de faire le point sur les impacts de ces CIPAN sur d'autres processus abiotiques (bilan d'eau, érosion, émission de gaz à effet de serre...) et biotiques (effets sur les adventices, les maladies, ravageurs et auxiliaires des cultures).

L'analyse de la bibliographie scientifique a montré que les CIPAN sont efficaces, dans la plupart des situations expérimentées, pour réduire la lixiviation de nitrate et donc sa concentration nitrique de l’eau de drainage. Les simulations numériques réalisées sur un modèle de culture (STICS) ont permis de préciser l’efficacité "piège à nitrate" des cultures intermédiaires et des autres modes de gestion de l’interculture pour une large gamme de situations pédoclimatiques et agronomiques en France. Elles indiquent notamment que les CIPAN ne sont vraiment efficaces pour restituer une eau de drainage faiblement concentrée en nitrate que si la fertilisation azotée de la culture précédente, bien ajustée, n'a laissé qu'un reliquat à la récolte faible ou modéré.
L’étude a mobilisé un collectif pluridisciplinaire d’experts appartenant à différents organismes de recherche ou d'enseignement supérieurs.

> Télécharger le résumé, 8 pages, PDF, 317 kO : Cultures intermédiaires - 8 pages
> Télécharger la synthèse, PDF (2 MO) :  Cultures intermédiaires - synthèse

Rapport d'étude

1. Introduction, PDF (1,2 kO) : Cultures intermédiaires - introduction et chapitre 1

Partie I. Analyse bibliographique

2. Gestion de l'interculture : contexte règlementaire et pratiques actuelles, PDF (3,2 MO) : Cultures intermédiaires - chapitre 2

3. Les itinéraires techniques des cultures intermédiaires, PDF (689 kO) : Cultures intermédiaires - chapitre 3

4. Nitrate et eau en période d’interculture, PDF (5,8 MO) : Cultures intermédiaires - chapitre 4

5. Effets des cultures intermédiaires sur l’érosion, les propriétés physiques du sol et le bilan carbone, PDF (1,7 MO) : Cultures intermédiaires - chapitre 5

6. Effets biotiques des cultures intermédiaires sur les adventices, la microflore et la faune, PDF (1,2 MO) : Cultures intermédiaires - chapitre 6

Partie II. Étude par simulations

7. Problématique, méthodes et plan de simulation, PDF (3,2 MO) : Cultures intermédiaires - chapitre 7

8. Simulation de la levée des cultures intermédiaires avec le modèle "SIMPLE", PDF (4,9 MO) : Cultures intermédiaires - chapitre 8

9. Evaluation par simulation des jours potentiellement disponibles pour la destruction mécanique des cultures intermédiaires à l’automne, PDF (4,7 MO) : Cultures intermédiaires - chapitre 9

10. Impacts de la gestion de l’interculture sur les bilans d’azote et d’eau, et sur le rendement de la culture suivante, simulés avec le modèle de culture STICS, PDF (5,2 MO) : Cultures intermédiaires - chapitre 10

11. Conclusions, PDF (3 MO) : Cultures intermédiaires - chapitre 11 et conclusions