• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Forêt, agriculture et gaz à effet de serre aux horizons 2010 et 2020

L’agriculture contribue pour environ 14 % aux émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES). En tenant compte des changements d’affectation des terres, y compris la déforestation pour partie due à la mise en culture de nouvelles surfaces dans certaines zones du monde, le pourcentage est d’environ 33 % (source FAO). Dans ce contexte, on comprend pourquoi le GIEC recommande d’exploiter pleinement le potentiel de réduction des émissions d’origine agricole et la capacité de stockage des sols prairiaux et forestiers. Dans cette perspective, l’Inra a réalisé des simulations d’émissions et d’absorptions de GES par l’agriculture et la forêt en France en 2020.

Paysage du Diois (Drôme) en début d’hiver. © inra, M. Meuret
Par Mission communication
Mis à jour le 06/05/2013
Publié le 04/12/2009

Ces projections sont établies sous différentes hypothèses d’évolution du contexte économique, des politiques commerciales et agricoles... Elles permettent de dégager deux enseignements principaux dans le cas où aucune mesure ne ciblerait la régulation des émissions et absorptions d’origine agricole ou forestière : la baisse des émissions brutes de GES d’origine agricole serait modeste et le puits forestier diminuerait du fait de récoltes en augmentation et des utilisations du bois à des fins énergétiques. Ces premiers travaux, utilisés par les pouvoirs publics français dans le cadre de la préparation de la conférence de Copenhague sur le climat (7-18 décembre 2009), sont poursuivis dans deux directions. D’une part, une modélisation plus fine des relations entre agriculture, forêt, changement d’usage des terres, émissions et absorptions des GES dans des scénarios contrastés d’évolution du climat. D’autre part, l’analyse des impacts économiques et environnementaux de différentes politiques publiques de régulation des flux et des stocks de GES.

"Projections des émissions/absorptions de gaz à effet de serre dans les secteurs forêt et agriculture aux horizons 2010 et 2020" : rapport final - avril 2008

Coordinateurs : Stéphane De Cara, unité mixte de recherche Économie Publique Inra-AgroParisTech et Alban Thomas, Laboratoire d'Economie des Ressources Naturelles, Inra-Université de Toulouse 1.

> Télécharger le document  (PDF, 4,5 MO)  GES rapport final