• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

La filière équine française à l'horizon 2030

Afin d’aider les professionnels de la filière équine à se préparer aux évolutions à venir, l’Inra et l’Institut français du cheval et de l'équitation (IFCE) se sont associés pour s’interroger sur les perspectives d’évolution à moyen terme de la filière équine. Au-delà même des éléments conjoncturels qui les mobilisent aujourd’hui, il s'agit aussi d'améliorer l’offre de services, de connaissances et d’innovations. Ce travail a pour objectif la définition de scénarios d’avenir contrastés qui envisagent la pluralité des futurs possibles de la filière équine française à l’horizon 2030.

Biomécanique - cheval © Christophe MAITRE
Par Nicole Ladet
Mis à jour le 08/09/2015
Publié le 09/10/2012

La filière équine française est en plein développement : le nombre de licenciés de la Fédération française d'équitation augmente de 5 % par an depuis 10 ans, celui des centres équestres devrait doubler dans les 5 ans, et le nombre de propriétaires d’équidés "hors structure" est en forte croissance. Alors que la production de chevaux de sport reste élevée et ouverte à la concurrence internationale, la demande en équidés de loisirs est en forte augmentation. Ces évolutions s’accompagnent de l’émergence de nombreuses structures professionnelles, peu coordonnées et parfois sans grands moyens, alors que dans le même temps, les subventions de l’État diminuent et les organismes de tutelle se restructurent. Plus récemment, les incertitudes sur le financement et l’avenir de la filière se sont renforcées avec l’ouverture des paris en ligne et le développement de la concurrence internationale.

La filière française se trouve ainsi confrontée à de nombreux enjeux : le maintien de sa place de leader mondial du cheval de sport, la production de chevaux en adéquation avec le marché, mais aussi le maintien de la diversité des races, de leur présence dans certains territoires, la préservation du bien-être animal, la contribution du cheval au maintien de l’agriculture et du tissu social, l’emploi dans les zones rurales, etc.

À travers l'exploration de différents scénarios, la prospective a anticipé des ruptures possibles et des enjeux émergents mais aussi dégagé les grandes questions d’avenir et initié le débat sur les leviers disponibles, notamment en termes de recherche et de création de connaissance, pour aider la filière à se préparer au changement. L’ensemble des résultats de ce travail participatif qui a mobilisé, au-delà de son groupe de travail, une centaine d’acteurs économiques et institutionnels de la filière à travers des auditions individuelles et des ateliers de travail régionaux, a été présenté publiquement lors d’un colloque de restitution le 2 octobre 2012 à Paris, dans l’amphithéâtre de la Maison du sport français. Cette présentation a été suivie par la réaction d’un grand témoin et une table ronde sur les leviers dont la filière équine dispose pour se préparer à l’avenir.

> Télécharger la présentation de la prospective PDF (1,4 MO) : Prospective Filière équine - 4 pages

> Télécharger le rapport du groupe de travail Prospective équine, PDF (3,3 MO) : Prospective Filière équine - rapport

> Vidéos du colloque du 2 octobre 2012

> Suivre les actualités du projet

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :