• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
L’Inra mobilisé dans les Etats généraux de l’alimentation

L’Inra mobilisé dans les États généraux de l’alimentation

Atelier 10 : Lutter contre le gaspillage alimentaire

Le deuxième chantier des États généraux de l’alimentation, qui compte six ateliers, est axé sur la promotion d’une alimentation saine, sûre, et durable. Un expert Inra contribue aux travaux de l’atelier 10 dédié à la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Mis à jour le 02/10/2017
Publié le 02/10/2017

Notre experte :

Barbara Redlingshofer travaille à l’UMR SAD-APT (Sciences pour l'Action et le Développement : Activités, Produits, Territoires) sur l’analyse des pertes et gaspillages alimentaires. Elle a été avant cela chargée de mission à la Mission d’anticipation Recherche-Société pour le développement durable (MaR/S).
Barbara Redlingshofer a co-coordonné à la demande de la direction scientifique de l’Inra Alimentation et Bioéconomie l’étude prospective « Réduire les pertes et gaspillages d’aliments dans un monde de plus en plus urbanisé ». Les travaux du groupe de travail associant experts internationaux et parties prenantes pour cette étude ont dégagé neuf types d’actions pour réduire les déchets à la source ou amplifier leur recyclage final. Les conclusions de l’étude ont été débattues lors d'un colloque tenu en 2016 à Paris. Précédemment, Barbara Redlingshofer avait contribué à la prospective Inra-Cirad duALIne sur la durabilité de l’alimentation face à de nouveaux enjeux (2009-2011).

> Quelques-uns de ses travaux :

  • Étude prospective 2016 : Réduire les pertes et gaspillages d’aliments dans un monde de plus en plus urbanisé

La vie en ville génère un gaspillage alimentaire élevé. Actuellement, chaque européen gaspille environ 173 kg de nourriture chaque année. Plus des deux tiers le sont lors de la distribution, de la restauration et de la préparation à domicile… et ces bio-déchets restent peu valorisés. L’Inra a conduit une étude prospective pour identifier les divers moyens qui pourraient être mis en œuvre à chaque étape et par les différents acteurs pour réduire ces pertes et gaspillages. > L'étude

  • Dossier : Réduire les pertes et gaspillages alimentaires

Légumes laissés au champ, pain à peine entamé à la cantine, rôti oublié au fond du réfrigérateur : des pertes et des gaspillages de denrées se produisent tout au long de la chaîne alimentaire, du producteur au consommateur. Cumulés, de petits abandons deviennent des milliers de tonnes de nourriture perdue. L’Inra fait le point sur l’ampleur, les causes et les conséquences de ces pertes et gaspillages afin de proposer des pistes d’action pour les réduire. > Dossier

  • Carrefour de l’innovation agronomique 2015 : Comment réduire encore les pertes agricoles et alimentaires en France ?

Réduire les pertes agricoles et alimentaires est essentiel pour la sécurité alimentaire mondiale comme pour préserver nos ressources (sols, eau) et notre climat. Le carrefour de l’innovation agronomique du 26 novembre 2015 a fait le point sur leur quantification et les moyens de les réduire. > Présentations et vidéos du colloque