Remise du rapport Recherche et Innovation 2025 pour la filière forêt-bois

Conduite par messieurs d’Amécourt, président de l’IDF, Lemas, directeur général du groupe Caisse des dépôts, Houllier, président d’Allenvi et PDG Inra, et Sève, président du FCBA, la mission « recherche et innovation 2025 pour la filière forêt-bois » a rendu son rapport le 9 mai 2016 aux 5 Ministres en charge de la Recherche, de la Forêt, de l’Écologie, des Territoires et de la ruralité, de l’Économie. Ce rapport formule 13 propositions stratégiques et des recommandations pour leur financement.

Conférence de presse suivant la remise officielle du rapport Recherche-Innovation 2025 pour la filière forêt-bois au ministère de l'Agriculture le 9 mai 2016. © Inra, MAITRE  Christophe
Mis à jour le 13/06/2016
Publié le 09/05/2016

La forêt française est la 3e en Europe par sa surface, elle représente 60 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 440 000 emplois directs ou indirects. Diversifiée, elle fournit un grand nombre de produits et des services écologiques. En tant que puits de carbone, elle contribue ainsi à réduire de 20 % nos émissions de CO2 mais subit de plein fouet les effets des changements climatiques. 14e filière stratégique française, elle reste fragile avec un fort déficit de la balance commerciale : 1 milliard d’euros pour le bois et 5,5 milliards d’euros si l’on ajoute les importations dans l’ameublement, le papier et les cartons. La mission confiée par les 5 Ministres avait pour objectif de proposer les bases d’un plan d’actions « Forêts-bois : recherche et innovation 2025 » pour cette filière considérée comme un « pilier de la croissance verte française », « au cœur d’enjeux majeurs pour la société » et jouant « un rôle essentiel dans les transitions climatiques, écologiques, et énergétiques ». Grâce à une stratégie globale interministérielle et interprofessionnelle, il s’agit de développer la filière forêt-bois avec l’objectif commun de participer à la réduction des gaz à effet de serre conformément aux engagements pris à l’occasion de la COP21.

La mission conduite par les 4 personnalités, MM d’Amécourt, Lemas, Houllier et Sève, a combiné les travaux du plan national forêt-bois et du comité stratégique pour la filière bois avec des consultations individuelles ou collectives des différents acteurs du secteur. Elle débouche sur un ensemble de 13 projets de recherche-développement-innovation regroupés selon 3 priorités complémentaires : accroître les performances du secteur par des approches « système » (5 projets, 10 actions), développer les usages du bois dans une perspective bioéconomique (4 projets, 9 actions), adapter la forêt et préparer les ressources forestières du futur (4 projets, 10 actions). Elle analyse ensuite les financements de recherche-développement-innovation existants ou mobilisables, qu’elle cartographie, et propose enfin des financements innovants.

IDF : Institut pour le développement forestier
FCBA : Institut technique Forêt Cellulose Bois-construction ameublement

A propos de

Les 13 projets

Axe 1 : accroître les performances du secteur par des approches « système »

  • Mobiliser davantage les sciences économiques, humaines et sociales au service des performances du secteur
  • Doter la France d’innovations systèmes pour le secteur forêt-bois
  • Caractériser et améliorer les performances du secteur forêt-bois
  • Favoriser la transition numérique pour la mobilisation et la logistique forêt-bois
  • Moderniser et repenser la formation et l’éducation pour la filière forêt-bois

Axe 2 : développer les usages du bois dans une perspective bioéconomique

  • Moderniser et adapter l’appareil industriel dans la 1ère et la 2ème transformation
  • Valoriser la ressource nationale
  • Développer la construction bois
  • Développer les nouveaux marchés, procédés et produits

Axe 3 : adapter la forêt et préparer les ressources forestières du futur

  • Renforcer la résilience aux changements climatiques et renouveler les forêts françaises
  • Améliorer durablement la production et stimuler la foresterie de précision
  • Promouvoir le suivi et le pilotage intelligents des forêts
  • Assurer le suivi de la biodiversité forestière et évaluer les liens entre biodiversité et services écosystémiques

Une mission confiée par 5 Ministres à 4 personnalités

La lettre de mission pour le plan « Recherche et Innovation 2025 filière forêt-bois : projets stratégiques et financements innovants » du 22 décembre 2015 est signée de :

  • Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
    et Thierry Mandon, Secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la recherche
  • Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt
  • Ségolène Royal, Ministre de l’Écologie, du développement durable et de l’énergie
  • Emmanuel Macron, Ministre de l’Économie, de l’industrie et du numérique
  • Sylvia Pinel, Ministre du Logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité.

Elle est adressée à :

  • Antoine d’Amécourt, président de l’Institut pour le développement forestier (IDF). Il préside également le Centre national de la propriété forestière (CNPF) et la Fédération nationale de la forêt privée.
  • François Houllier, président de l’alliance nationale de recherche pour l’environnement (alimentation, eau, climat, territoires) Allenvi. Il est également PDG de l’Inra.
  • Pierre-René Lemas, directeur général de la Caisse des dépôts. Il préside également le conseil d’administration de BPI France.
  • Jean-Claude Sève, président de l’Institut technique Forêt Cellulose Bois-construction ameublement (FCBA).