Avis sur la formation à et par la recherche

Ce 6e avis du Comité consultatif d’éthique pour la recherche agronomique commun à l' Inra et au Cirad porte sur la formation à et par la recherche. Il est centré sur les formations scientifiques : masters,  doctorats, écoles chercheurs.

6e avis du Comité d'éthique - Formation à la recherche et par la recherche. © Inra
Mis à jour le 13/02/2015
Publié le 13/02/2015

La formation à et par la recherche s’appuie sur la démarche scientifique, les savoirs, les connaissances à transmettre, tout autant que l’acquisition de compétences en gestion de projet, de capacités au travail en équipe, d’une ouverture d’esprit qui favorisera la créativité.

Elle doit permettre de prendre conscience de la responsabilité endossée par la communauté scientifique vis-à-vis de la société et de l’environnement, mais aussi préparer l’avenir professionnel de celle ou de celui qui exercera ses talents ailleurs que dans la recherche publique.

Les recommandations formulées par le Comité consultatif d’éthique pour la recherche agronomique visent à fournir des repères éthiques et déontologiques aux responsables de formation, à favoriser le questionnement éthique des chercheurs tout au long de leur parcours, à favoriser l’intégrité scientifique, ainsi qu’à faciliter la vie des étudiants et doctorants et leur insertion professionnelle.

À l’occasion de l’avis sur la formation, un questionnaire a été envoyé à plusieurs centaines de doctorants et de directeurs de thèse. La réponse à l’une des questions posées, concernant l’utilité d’une formation à l’éthique et aux règles déontologiques, a été massivement positive.

À la suite de cet avis

Réponse de François Houllier, président directeur général de l’Inra

L’Inra conduit un grand nombre d’actions de formation : plus de 1 800 doctorants, français ou étrangers, accueillis chaque année, plus de 130 équivalents temps-plein d’enseignants-chercheurs, plus de 6 000 titulaires ou contractuels accédant chaque année à la formation permanente… Former à et pour la recherche fait pleinement partie de ses missions d’établissement public scientifique et technologique.

Dans sa réponse, François Houllier partage ses réflexions en écho à l’avis du Comité d’éthique. Il explique « les suites que nous lui donnerons s’inscrivent ainsi dans une démarche continue d’amélioration des pratiques professionnelles individuelles et collectives » et souligne l’ambition de l’institut de « consolider le lien de confiance qui le lie à la société, tout particulièrement aux étudiants et futurs chercheurs ».

Lire la réponse >