• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

L’Inra signe la charte nationale de déontologie des métiers de la recherche

Élaborée à l’initiative de l’Inra, avec le CNRS, l’Inserm et la Conférence des Présidents d’Université (CPU), la charte nationale de déontologie des métiers de la recherche a été signée par sept établissements de recherche, lors d’un séminaire qui s’est tenu le 29 janvier sur le site de Jussieu. Olivier Le Gall, directeur général délégué aux Affaires scientifiques, y représentait l’Inra.

Signature de la charte nationale de déontologie des métiers de la recherche - 29 janvier 2015. © Inra
Par François Houllier, président directeur général de l'Inra
Mis à jour le 10/02/2016
Publié le 05/02/2015

L’objectif d’une charte nationale de déontologie est d’expliciter les critères d’une démarche scientifique rigoureuse et intègre, applicable notamment dans les unités mixtes de recherche et dans les partenariats nationaux et internationaux, dans lesquels travaillent ensemble des personnels de différents établissements. Il est cependant de la responsabilité de chaque établissement de mettre en œuvre cette charte et d’en décliner l’adaptation selon les disciplines et les métiers concernés.

En 2013, l’Inra avait d’ores et déjà adopté sa propre charte de déontologie, à la suite d’une recommandation du comité d’éthique commun Inra-Cirad. L’Inra a aussi créé en 2014 une fonction de délégué à la déontologie et mis en place un comité de veille déontologique.  En signant la charte nationale de déontologie, l’Inra adhère à un socle commun de valeurs et de principes, partagés avec ses partenaires académiques et précisés dans la charte de déontologie de l’Inra.

Ce séminaire sur « l’intégrité scientifique, les responsabilités et les engagements des établissements » constitue une étape importante pour la recherche publique française. Cette démarche de partage de valeurs et de principes entre établissements devra être poursuivie dans les différents sites de recherche, afin de s’assurer de leur appropriation par l’ensemble des personnels de recherche et d’appui à la recherche.

Plus généralement, l’Inra a l’ambition de continuer à promouvoir des dispositifs réflexifs, non seulement sur les pratiques scientifiques et les principes déontologiques, mais aussi sur les questions éthiques spécifiques d’un organisme de recherche finalisée au service d’une science belle, utile, partagée et responsable.

La charte nationale de déontologie des métiers de la recherche