• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

Faire entrer les sciences dans la société

. © © INRA, Bertrand Nicolas
© © INRA, Bertrand Nicolas
  

Des espaces de débat

  • Sciences en questions, un groupe de travail dont l'objectif est de favoriser une réflexion critique sur la recherche à l'aide de conférences-débats diffusées sur internet et une collection d'ouvrages dédiés
  • MaR/S (Mission anticipation Recherche/Société et développement durable), une capacité d'anticipation et le support du Courrier de l'Environnement

Sciences participatives

  • Un nouveau rapport avec la société
  • Des expériences pilotes : groupe Sciences en question, sciences participatives
  • Des bonnes pratiques à construire

Développer la Culture Scientifique Technique et Industrielle (CSTI)

  • Centre de cultures
  • Conventions avec l'Enseignement
  • Fête de la science

Communication et médiation scientifique

  • Avec les médias
  • Sur le web
  • En relation avec les publics

En savoir plus

sur les actions et partenariats dans ce domaine

Tripode. © © INRA
Tripode © © INRA

Contribuer à la diffusion de la culture scientifique et développer le dialogue citoyen sur la science.

Mis à jour le 22/06/2015
Publié le 01/04/2012

Institut de recherche publique, l’Inra a pour mission de mettre les connaissances acquises à la disposition de tous afin de favoriser les échanges entre la science et la société et de contribuer à la l’information des citoyens.

Le développement des sciences du vivant soulève dans nos sociétés des questions de plus en plus vives qui concernent tout particulièrement les rapports de l’homme à la nature, les biotechnologies ou la sécurité alimentaire. La recherche agronomique est de plus en plus souvent questionnée et l’Inra a fortement renforcé ses actions d’information, de dialogue, de débat et de co-réflexion avec la société ; que ce soit à travers sa politique éditoriale, l’activité de son comité d’éthique, le développement de son activité d’expertise scientifique collective ou encore par la mise en discussion de certaines de ses orientations de recherche.

La participation de citoyens ou de représentants de différentes composantes de la société (associations, syndicats, interprofession, élus, etc.) pour l’élaboration des questions de recherche, la discussion des résultats et des applications possibles, le suivi des innovations et l’évaluation des programmes est nécessaire à un pilotage pertinent de la recherche. Ceci demande d’inventer les lieux de concertation adéquats, les modalités d'expression, de discussion et de formalisation de la demande sociale.

Plus largement, les collaborations entre scientifiques et citoyens, entre laboratoires et associations, se développent et se diversifient. Portées par l’avancée propre des sciences, par l’intérêt des objets et phénomènes étudiés, par la mobilisation d’acteurs variés et par des expériences réussies, elles sont aussi stimulées par le potentiel offert par le numérique. A la demande de la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, François Houllier, PDG de l’Inra, proposera d’ici la fin de l’année un guide des bonnes pratiques pour développer les sciences participatives, y compris dans le cadre scolaire, dans les nombreux domaines disciplinaires ou thématiques où elles peuvent s’épanouir.