• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Le Centre Internationational de Ressources Microbiennes (CIRM), collection de levures à Grignon. © MAITRE Christophe

Ressources génétiques et biologiques

Ressources animales

Les ressources génétiques animales rassemblent les espèces, races, lignées expérimentales ou commerciales qui sont issues de la domestication et de la sélection. L'Inra participe au dispositif national de conservation des ressources génétiques animales, organisé en lien étroit avec les principaux acteurs de la sélection animale en France.

Par Mission communication
Mis à jour le 12/06/2018
Publié le 13/06/2013

Des races locales sont préservées dans leur milieu d'élevage, in situ, pour permettre une gestion dynamique des populations en vue du maintien de leur diversité génétique. La gestion de la reproduction y tient un rôle essentiel. L'Institut étudie et maintient des lignées animales et met certaines d'entre elles à disposition de la Cryobanque nationale dont il est partenaire. Il coordonne le réseau de Centres de ressources biologiques sur les animaux domestiques (CRB-Anim).

L’essor de la génomique

Lutter contre l’érosion de la biodiversité

Le réseau de centres de ressources biologiques CRB-Anim, infrastructure nationale retenue au titre des investissements d’avenir 2012, s’inscrit dans la stratégie de l’Inra pour les infrastructures de recherche et répond à deux enjeux majeurs pour la science et la société : l'érosion de la biodiversité, en particulier dans les espèces d'élevage soumises à une sélection intensive, et l'essor de la génomique. Ce dernier ouvre une ère nouvelle pour comprendre les relations entre phénotype et génotype et valoriser la richesse phénotypique issue de la domestication des animaux. Ces recherches ont besoin de pouvoir accéder à des échantillons biologiques caractérisés et de disposer d'outils de cryopréservation des ressources biologiques. Le projet CRB-Anim rassemble aussi les CRB concernant les animaux de compagnie, qui ont été établis par le CNRS et les Écoles Nationales Vétérinaires.

Une grande diversité de ressources

L’Inra contribue à la conservation et la caractérisation des ressources génétiques d’animaux d’élevage par des recherches dans ces domaines mais aussi par la sélection et le maintien dans ses unités expérimentales de lignées aux caractéristiques originales pour les mammifères, les volailles et les poissons. Certaines de ces lignées sont diffusées en élevage, d’autres sont des modèles biomédicaux ou le plus souvent des modèles d’étude de fonctions biologiques.

La cryoconservation des gamètes mâles et, dans certains cas, des embryons et de tissus somatiques, est utilisée pour les races anciennes, locales ou en voie de disparition, mais aussi pour des animaux originaux, qui s'écartent des objectifs de sélection actuels mais qui peuvent constituer une ressource pour l'avenir. L’Inra préside le conseil de groupement du GIS Cryobanque Nationale qui définit la stratégie de conservation en s’appuyant sur les recommandations d’une commission scientifique qui a été intégrée au conseil scientifique de l’infrastructure CRB-Anim.  En complément du site primaire de la Cryobanque localisé en région parisienne, l'Inrat héberge des sites "miroir", doubles de sauvegarde,  pour les espèces avicoles à Tours, pour les espèces porcine et ovine à Rouillé ,et gère le site miroir aquacole  à Rennes en partenariat avec le SYSAAF. Le développement de la cryobanque aquacole se fait également en partenariat étroit avec l’IFREMER pour les mollusques et les poissons marins.  L’Inra participe aussi en apportant certaines collections et en contribuant aux groupes de travail mis en place pour élaborer les règles d’échantillonnage.

Des techniques de conservation innovantes

Le projet CRB-Anim a notamment permis de développer de nouvelles méthodes de cryopréservation pour des espèces où l’insémination animale n’était pas développée en routine, ce qui est le cas de certains mammifères (âne) mais aussi des volailles et des poissons. Il s’agit de lever des verrous technologiques et d’améliorer les connaissances en biologie comparée de la reproduction. Ces développements conduisent à diversifier les ressources préservées et donc les modalités de leur utilisation. Par exemple, la mise au point de la conservation des cellules germinales primordiales chez le poulet permet de s’affranchir de l’impossibilité de congeler l’embryon. Les collections des CRB ont été significativement enrichies grâce au financement du PIA.

Depuis 2016, CRB-Anim constitue le pilier animal de l’infrastructure nationale RARe. Les groupes d’experts mis en place par filière par le projet ont défini les descripteurs requis pour le dépôt en collection ainsi que les informations complémentaires souhaitées. Ce travail a permis l’ouverture du portail web qui permet d’explorer toutes les collections des CRB pour les animaux d’élevage comme pour les animaux de compagnie.

La stratégie d’utilisation des collections est maintenant un objectif majeur du pilier pour stimuler la complémentarité entre gestion in situ et ex situ et soutenir une gestion évolutive des ressources génétiques animales.

L’Inra coordonne le réseau CRB-Anim qui rassemble 5 CRB dont 3 gérés ou co-gérés par l’Inra, 21 espèces animales, 550 000 échantillons (sperme, embryons, tissus…) et 1,8 millions de fragments d’ADN.

Ressources génétiques animales : localisation des CRB et cryobanques gérés ou co-gérés par l'Inra et liste des espèces gérées par le CRB-Anim. © Inra
Ressources génétiques animales : localisation des CRB et cryobanques gérés ou co-gérés par l'Inra et liste des espèces gérées par le CRB-Anim © Inra

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

  • Michèle Tixier-Boichard
Département(s) associé(s) :
Génétique animale