Microorganismes : centre de ressources biologiques et collections 

L'Inra regroupe ses collections de levures, champignons filamenteux, bactéries pathogènes des animaux ou des humains, bactéries alimentaires et bactéries associées aux plantes sur cinq sites qui constituent le Centre international de ressources microbiennes (Cirm). Ce CRB est dédié à la préservation et à la valorisation de la biodiversité microbienne.

Par Mission communication
Mis à jour le 03/09/2013
Publié le 13/06/2013

L’Inra possède une très grande richesse en termes de biodiversité dans ses collections de microorganismes. Afin de mieux organiser et valoriser ce patrimoine génétique et de l’ouvrir à la communauté scientifique et aux filières concernées, l’Inra a créé le Centre international de ressources microbiennes (Cirm)

Dédié à la préservation et à la valorisation de la biodiversité microbienne, le Cirm maintient plus de 15 000 souches réparties sur cinq sites. Géré par l’Inra, il associe différents partenaires : AgroParisTech, université Aix-Marseille, Agrocampus Ouest, Université d'Angers, Université François Rabelais- Tours.

Le Cirm est très impliqué dans la mise en place des Infrastructures de Recherche pan-européennes. À ce titre, il est partie prenante du projet Microbial Resource Research Infrastructure (MIRRI) après avoir coordonné le projet européen EMbaRC.
 
Accéder aux sites des cinq CRB :

Levures grignon. © Inra
© Inra
Champignons filamenteux Marseille. © Inra
© Inra
Bactéries d’intérêt alimentaire. © Inra
© Inra
Bactéries pathogènes. © Inra
© Inra
Bactéries associées aux plantes. © Inra
© Inra

Pour vos signets, URL de cette page : www.inra.fr/crb-cirm

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

  • Serge Casaregola
Département(s) associé(s) :
Microbiologie et chaîne alimentaire

MIRRI : une Infrastructure de Recherche chargée d’organiser les collections microbiennes en Europe

Lancé en novembre 2012, MIRRI constituera une Infrastructure de recherche distribuée qui facilitera l’accès à des microorganismes de haute qualité, leurs dérivés et leurs données associées afin de servir la recherche et le développement académiques et industriels. Dotée de 3,5 millions d’euros par l’Europe, la phase préparatoire (3 ans) vise à élaborer l’architecture et les règles de cette future infrastructure qui implique déjà 26 pays et plus de 300 000 microorganismes.
MIRRI s’est appuyé sur le rapprochement des principaux Centre de Ressources Biologiques (CRB) en Europe lors de plusieurs projets européens dont le dernier en date, EMbaRC (2009-2012), était coordonné par le Cirm.
Le Cirm est impliqué dans plusieurs des Work Packages du projet MIRRI tels le design de l’infrastructure, la définition de la gouvernance et des statuts légaux, l’éducation, le management des données de l’information, la définition du cadre légal opérationnel, en particulier les aspects juridiques de la propriété intellectuelle (avec la participation de l’UCPI, Inra de Paris) et les questions ayant trait à la sécurité et à la sûreté biologiques.