• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Agro-écologie : l'Inra au coeur de l'expertise

Dès l'élaboration de sa stratégie 2010-2020, l'Inra a placé l'agro-écologie, nouveau domaine de recherche et d'innovation, au cœur de ses orientations. Aujourd'hui, l'agro-écologie, qui vise à l'appropriation par l'agronomie des outils de l'écologie, est considérée comme une voie des plus prometteuse pour permettre à l'agriculture de répondre aux besoins alimentaires et non alimentaires du futur en conciliant compétitivité et respect de l'environnement. Ayant pris de l'avance dans la construction de ces nouvelles questions de recherche, l'Institut contribue activement à différentes réflexions et propositions pour élaborer une stratégie nationale dans ce domaine.

Environs de Mur de Barrez en  AVEYRON . © WEBER Jean
Par François Houllier, président-directeur général de l'Inra
Mis à jour le 13/10/2013
Publié le 19/06/2013

Développer des recherches sur l’agro-écologie et conjuguer les performances économiques, sociales et environnementales de l’agriculture et de la forêt sont deux priorités du document d’orientation 2010-2020 de l’Institut. La première priorité a donné lieu à publication en 2012 d’un rapport, piloté par le directeur scientifique Environnement de l’Inra, Jean-François Soussana, qui vise à définir les priorités de recherche en agro-écologie.

Dans une perspective liée, l’Inra a répondu avec succès à l’appel à projet du Commissariat général à la stratégie et à la prospective (CGSP, anciennement CAS) visant à formuler des propositions pour, d’une part, « rendre l’agriculture biologique plus productive et plus compétitive » et, d’autre part, « organiser la transition de l’agriculture conventionnelle vers une agriculture plus respectueuse de l’environnement ».

Quelques mois après le lancement de cette étude, au début du mois de septembre 2012, le ministre en charge de l’agriculture, Stéphane Le Foll, a confié à la présidente du Conseil d’administration d’Agreenium, Marion Guillou, une mission visant à « faire le point des bonnes pratiques agricoles et de l’expertise disponible, en France et à l’étranger, sur des systèmes agricoles innovants […] permettant d’envisager, dans un cadre incitatif, une meilleure gestion des ressources naturelles ». Pour cela, il lui était demandé de mobiliser « l’expertise de l’ensemble de ses membres, et notamment celle de l’Institut national de la recherche agronomique […] ».

L’Institut a naturellement répondu positivement à cette sollicitation, en couplant les deux opérations :

1. L’institut est co-auteur du rapport de mission de Marion Guillou remis à Stéphane Le Foll au début du mois de mai et présenté officiellement le 11 juin 2013 : « Le projet agro-écologique : vers des agricultures doublement performantes pour concilier compétitivité et respect de l’environnement ; propositions pour le Ministre ; M. Guillou (Agreenium), Co-auteurs : H. Guyomard, C. Huyghe et J.-L. Peyraud (Inra), Rapporteurs : J. Vert et P. Claquin (MAAF CEP) »

Synthèse des travaux réalisés par l’Inra dans le cadre du Commissariat Général à la Stratégie et à la Prospective et de la mission confiée par Stéphane Le Foll à Marion Guillou (PDF) ,

Le projet agro-écologique : Propositions pour le Ministre, juin 2013 (PDF)

À l’été 2013, l’Inra remettra au CGSP le rapport d’exécution de l’étude qu’il a commanditée, rapport qui détaillera l’analyse relative aux performances productive, économique et environnementale de pratiques élémentaires et de systèmes vus comme une combinaison de pratiques, et comprendra un volume spécifique sur les performances de l’Agriculture Biologique (AB).

2. Un rapport complémentaire qui décline l’analyse pour quelques orientations productives majeures a pu être fourni au ministre de l’Agriculture dès mai 2013 :

« Le projet agro-écologique : vers des agricultures doublement performantes pour concilier compétitivité et respect de l’environnement ; déclinaison pour quelques orientations productives. H. Guyomard, C. Huyghe et J.-L. Peyraud ; B. Coudurier, F. Jeuland, N. Urruty et les Groupes Filières de Inra, mai 2013 »

Le projet agro-écologique : Déclinaison pour quelques orientations productives, juin 2013 (PDF)

Exploitations agricoles de fruits et légumes, juin 2013 (PDF)

Exploitations agricoles de bovins lait et viande, juin 2013 (PDF)

Exploitations agricoles de grandes cultures annuelles, juin 2013 (PDF)

Exploitations agricoles vitivinicoles, juin 2013 (PDF) .

Au sein de l’Inra, les deux opérations ont été conduites sous la responsabilité d’Hervé Guyomard, directeur scientifique Agriculture, qui a mobilisé une équipe projet formée de ses collaborateurs directs, d’experts de l’Institut et de ses partenaires du monde agricole, ainsi que les « groupes filières » (GF) de l’Inra - les GF rassemblent des scientifiques de l’Institut, et des partenaires de la recherche-développement ; organisés par grands types de productions et de filières, ils ont une mission de veille scientifique et stratégique, et de partage des résultats des recherches ; le travail des GF fera l’objet d’un volume spécifique dans le rapport au CGSP.

Ces travaux sur l’agro-écologie et la multi-performance des systèmes agricoles seront présentés et discutés dans le cadre, notamment, de deux colloques scientifiques ; le premier à l’échelle nationale le 17 octobre 2013 dans une configuration qui associera l’ensemble des partenaires du monde agricole, sous l’égide du ministère en charge de l’agriculture ; le second au plan international en 2014 en association avec la FAO.