• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

L’IAVFF prend le relais d’Agreenium

Le décret relatif à l'organisation et au fonctionnement du nouvel Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France (IAVFF), est entré en vigueur le 1er avril.

L'INRA au  SALON  International de l'Agriculture 2015 (21 février - 1er mars). le 24 février, lancement de l'université en ligne Agreenium en présence de Stéphane Le Foll, Ministre de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt, de Geneviève Fioraso, secrétaire d'État chargée de l'Enseignement supérieur et de la Recherche,  d'Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique, de Marion Guillou, Présidente d'Agreenium, de François Houllier, PDG de l'Inra et de Michel Eddi, Président du CIRAD.. © © INRA, MAITRE Christophe
Par Connehaye Éric
Mis à jour le 20/04/2015
Publié le 16/04/2015

L’IAVFF avait été créé par la loi d’avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt (loi du 13 octobre 2014), qui prévoyait notamment que « les biens, droits et obligations du Consortium national pour l'agriculture, l'alimentation, la santé animale et l'environnement » (Agreenium) seraient « transférés à l'IAVFF à sa création ».
Le décret publié au Journal Officiel le 31 mars fixe donc les règles d'organisation et de fonctionnement du nouvel institut, établissement public de coopération à caractère administratif placé sous la tutelle conjointe des ministres chargés de l'agriculture de l’agroalimentaire et de la forêt d’une part (MAAF) et de l’éducation nationale de  l'enseignement supérieur et de la recherche  (MENESR) d’autre part.

Déjà lancés : université et cours en ligne

François Houllier, président directeur général de l’Inra, a tenu à saluer l’action de Frédéric Lapeyrie, qui assurait la Direction Générale d’Agreenium depuis le 1er septembre 2013, à travers notamment l’un des projets récemment lancés par Agreenium lors du salon de l’agriculture 2015, en présence de trois ministres Stéphane Le Foll, Geneviève Fioraso et Emmanuel Macron : l’Université en ligne d’Agrosciences sur la plateforme France Université Numérique (le 1er cours en ligne ouvert à tous – MOOC- étant consacré à l’agroécologie)

À venir : une stratégie internationale renforcée de formation et de recherche

L'IAVFF a pour mission principale le développement des stratégies de formation et/ou de recherche que ses membres mettent en œuvre par des projets communs, aux niveaux national, européen et international.
Il anime également pour cela un réseau dédié à la formation des personnels enseignants, d'éducation et d'encadrement de l'enseignement général, technologique et professionnel agricole, qui regroupe les membres de l'institut participant à ces formations.
Il met enfin en œuvre des coopérations renforcées pour la définition de la carte des formations agronomiques et la coordination de l'enseignement et de la recherche vétérinaires, ainsi que des coopérations entre l'enseignement supérieur et la recherche, consistant en la mise en œuvre de stratégies, d'activités et de projets communs en matière de recherche et de formation dans un domaine spécifique.

IAVFF

2 organismes de recherche et 12 établissements

A sa création, l'institut rassemble les 12 établissements d'enseignement supérieur agricole publics relevant du MAAF (voir encadré ci-dessous), ainsi que 2 organismes de recherche (Inra et Irstea).

- Inra (Institut National de la recherche Agronomique)

- Irstea (Institut de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture)

- Agro Paris Tech (Institut des sciences et industries du vivant et de l'environnement)

- Montpellier Sup Agro (Centre international d'études supérieures en sciences agronomiques)

- Agro campus Ouest  (Institut supérieur des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage)

- Agrosup Dijon (Institut national supérieur des sciences agronomiques, de l'alimentation et de l'environnement) (Établissement sous la tutelle conjointe des ministres chargés de l'agriculture et de l'enseignement supérieur)

- VetAgro Sup (Institut d'enseignement supérieur et de recherche en alimentation, santé animale, sciences agronomiques et de l'environnement)

- ONIRIS (Ecole nationale vétérinaire, agroalimentaire et de l'alimentation, Nantes-Atlantique)

- L'École nationale vétérinaire d'Alfort

- L'École nationale vétérinaire de Toulouse

- L'École nationale supérieure de paysage (sites de Versailles et de Marseille)

- L'École nationale de formation agronomique de Toulouse

- L'École nationale supérieure des sciences agronomiques de Bordeaux Aquitaine

- L'École nationale du génie de l'eau et de l'environnement de Strasbourg.

Le Cirad et l’Anses peuvent, à leur demande, être membres de l’IAVFF. Le CA du Cirad a d’ores et déjà voté, ce 31 mars, à l'unanimité l'adhésion à l’IAVFF.
Peuvent également, à leur demande, être membres de l’IAVFF certains établissements d'enseignement supérieur ayant des liens historiques avec l'enseignement agricole :

- Ecole nationale supérieure des technologies et industries du bois et Ecole nationale supérieure d'agronomie et des industries alimentaires rattachées à l’Université de Lorraine

- Ecole nationale supérieure d'agronomie de Toulouse rattachée à l’INPT

L'institut pourra également décider d'accueillir d'autres établissements d’enseignement supérieur ou de recherche ou fondations reconnues d'utilité publique.

Mode de gouvernance de l’IAVFF

L'institut est administré par un conseil d'administration et dirigé par un directeur. Le conseil d'administration sera assisté d'un conseil d'orientation stratégique et d'un conseil des membres.

La gouvernance définitive du nouvel institut sera en place d’ici le 30 septembre. Claude Bernhard, directeur général d'AgroSup Dijon (depuis novembre 2011), a été nommé administrateur provisoire de l'IAVFF à compter du 1er avril 2015. A ce titre, il exerce les responsabilités du directeur de l'institut jusqu'à la nomination de celui-ci, qui doit intervenir dans un délai de six mois.
Un conseil d'administration provisoire de 30 administrateurs, nommés par arrêté des ministres de tutelle, est mis en place. Sa 1ère réunion doit intervenir courant avril. Il exerce les responsabilités du conseil d'administration jusqu'à l'installation de ce dernier qui doit intervenir dans un délai de six mois. Il fixe les règles d'organisation des élections des représentants des personnels et des étudiants au conseil d'administration.

La nomination du directeur interviendra par décret après avis du Conseil d’administration (composé de 40 membres). Lors de la première réunion du CA, celui-ci aura à élire son président et son vice-président, en son sein, parmi les 18 administrateurs représentants des établissements d'enseignement supérieur ou de recherche membres de l'institut, et les 2 administrateurs représentatifs des professions et des activités économiques, éducatives et de recherche présentant un lien avec les missions de l'institut, nommés par arrêté des ministres de tutelle. Les fonctions de président du conseil d'administration sont incompatibles avec celles de directeur de l'institut.

> Voir le décret