Embarquement pour la « saison 3 » du train du climat

À Paris Austerlitz, le 21 mars 2017, le train du climat prend le départ… Pour sa « 3e saison » ce train-exposition a été conçu à l’initiative de climatologues et de scientifiques dans une démarche de sciences participatives : il va circuler au cœur des territoires pour sensibiliser à l’impact des activités humaines dans le changement climatique, susciter la réflexion sur les solutions et valoriser les dynamiques locales.

Inauguration du train du climat le 21 mars 2017 en gare de Paris Austerlitz, de gauche à droite : Hervé Le Treut, Institut Pierre Simon Laplace, Stéphane Volant, secrétaire générale SNCF, et Gilles Bœuf, université Pierre et Marie Curie, conseiller de la Ministre de l'Environnement et Jean Jouzel, président de l'association Météo et Climat.. © Inra
Par Nicole Ladet
Mis à jour le 22/03/2017
Publié le 22/03/2017

Gare de Paris-Austerlitz, voie 21, ce 21 mars 2017, un train multicolore attend public et scolaires avec à son bord, des scientifiques, « messagers du climat ». Au long de quatre voitures, ils expliquent comment ils scrutent les variations de l’atmosphère, les traces anciennes emprisonnées dans la glace les stalactites ou encore dans le bois des arbres pour retracer l’évolution du climat. Comme nous l’explique Frédéric Huard, climatologue à l’Inra, ces travaux montrent le réchauffement accéléré constaté depuis la révolution industrielle, inédit dans l’histoire de la planète, et les modèles scientifiques en expliquent la part naturelle et la part humaine. La seconde partie de l’exposition est consacrée aux solutions face aux changements du climat : comment l’atténuer ou s’y adapter. Patrick Bertuzzi, agronome à l’Inra, explique que l’agriculture y joue un rôle important, non seulement parce qu’elle est émettrice de près du quart des gaz à effet de serre en France, parce qu’elle est la première exposée aux changements du climat qui insécurisent ses productions, mais aussi parce qu’elle fait partie des solutions mobilisables pour stocker dans le sol, par des pratiques agricoles adaptées, le carbone fossile massivement émis depuis près de 2 siècles. Voiture 4 : agriculture, urbanisme, énergie, initiatives individuelles, initiatives collectives… les idées fusent et le visiteur est invité à apporter sa propre contribution. L’enjeu est de construire des solutions pour demain et de mobiliser tous les acteurs.

Partager et co-construire, au cœur des territoires

Dans son allocution lors de l’inauguration, Jean Jouzel, membre du GIEC et président de l’association « Météo et climat » souligne la place essentielle des territoires dans la construction des solutions face au changement climatique et le rôle du train trait d’union pour favoriser les dynamiques et les interactions entre les laboratoires et la société. Pour Hervé Le Treut, climatologue, directeur de l’Institut Pierre Simon Laplace, le train du climat doit permettre de « favoriser la réflexion » autour des enjeux complexes du changement climatique. Gilles Bœuf, professeur à l’université Pierre et Marie Curie et conseiller de Ségolène Royal, Ministre en charge de l’Environnement, insiste quant à lui sur le partage des connaissances que le train va pouvoir assurer auprès de publics qui ne s’intéressent pas autrement au climat : « les connaissances solides se construisent dans l’échange avec les chercheurs » et met l’accent sur la co-construction des solutions. Stéphane Voland, secrétaire général de la SNCF, invite ensuite les trois scientifiques à couper le ruban, inaugurant ce train qui a vocation à parcourir les régions françaises, à partir de 2018, en s’arrêtant dans une cinquantaine de villes. Patrick Bertuzzi, impliqué avec 3 autres collègues du département Environnement et Agriculture de l’Inra dans la conception de l’exposition, explique que l’espace pédagogique vise à sensibiliser le grand public et à valoriser les initiatives locales, notamment dans les villes moyennes. Cette 3e saison met résolument l’accent sur la construction de solutions.

Contact(s)
Département(s) associé(s) :
Environnement et agronomie
Centre(s) associé(s) :
Provence-Alpes-Côte d'Azur

Dans les régions dès 2018

Après l'avant-première à Paris-Austerlitz du 21 au 23 mars 2017, le Train du Climat parcourra la France lors de tournées régionales à partir de 2018. L'Inra est associé à cette initiative citoyenne de Science Participative avec la participation des ingénieurs d’AgroClim pour le thème Climat et Agriculture : Marie Launay, Frédéric Huard, Iñaki Garcia de Cortazar et Patrick Bertuzzi.

En savoir plus >