Rapport d'activité. © INRA

L'Inra publie son rapport d'activité 2012

Le rapport d'activité 2012 illustre une science "belle, utile et partagée", selon l'engagement défendu par François Houllier devant le Parlement préalablement à sa nomination en tant que président-directeur général de l'Inra en conseil des Ministres.

Mis à jour le 03/07/2017
Publié le 22/07/2013

Une science belle pour comprendre les systèmes dans leur complexité, pour décrypter les mécanismes sous-jacents aussi bien que pour révéler les résultats de leurs interactions. Cette science repose sur l’excellence et l’originalité de nos recherches et de nos équipes qui se sont mobilisées tout au long de l’année pour porter des projets ambitieux et créatifs, au sein des départements et dans le cadre des métaprogrammes qui se développent.

Une science utile pour répondre, dans toute leur diversité, aux attentes de la société et aux enjeux de demain. Ainsi, notre trajectoire se poursuit-elle dans une logique d’appui aux politiques publiques, de transfert de technologies, d’innovation et de partenariat accru avec le monde agricole et avec les entreprises innovantes, au service de nouvelles approches - agroécologie, bioéconomie, santé-environnement - dont nous avions anticipé la pertinence scientifique dans notre document d’orientation 2010-2020.

Une science partagée et responsable parce que nos objets de recherche intéressent nos concitoyens et que la recherche publique est un bien commun. Partagée au sein de l’Institut, puisque la dimension collective de nos activités est essentielle, comme avec nos partenaires internationaux pour traiter des biens publics globaux. Partagée grâce aux citoyens dans le cadre d’approches participatives, ou avec les citoyens via un nouveau site Internet qui bouleversera le traitement éditorial de la recherche agronomique.

(Extrait de l'éditorial de François Houllier)

Rapport d'activité 2012 (PDF, 4 MO)