• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

3e Conférence scientifique mondiale sur l’Agriculture Climato-Intelligente

La 3e Conférence scientifique mondiale sur l’agriculture climato-intelligente s'est déroulée à Montpellier, du 16 au 18 mars 2015. Elle a permis de dresser un futur agenda de la recherche, d’éclairer les décideurs et de proposer des actions pour l’avenir. Elle était relayée sur @Inra_France et @Inra_Intl avec le hashtag #CSA15

Conférence internationale Climate Smart Agriculture Montpellier, mars 2015. © Inra, MAITRE  Christophe
Mis à jour le 27/04/2015
Publié le 13/03/2015

En amont de « Paris Climat 2015 » (XXIe conférence des Parties à la Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique) qui aura lieu du 30 novembre au 11 décembre sur le site de Paris-Le Bourget, cette manifestation était la première de deux événements scientifiques internationaux majeurs organisés en France. Le second, « Our Common Future under Climate Change », traitera de tous les aspects du changement climatique et se tiendra à l’Unesco à Paris du 7 au 10 juillet 2015.

L’ouverture de la conférence sur l’agriculture climato-intelligente a eu lieu lundi 16 mars matin, en présence des présidents ou directeurs de tous les instituts de recherche organisateurs, dont François Houllier, PDG de l’Inra. À leurs côtés, sont intervenus Anne-Marie Descôtes, directrice générale des Affaires générales, du développement et des partenariats, Ministère des Affaires étrangères et du développement international, Damien Alary, président de la Région Languedoc Roussillon représenté par Yves Pietrasanta, Philippe Saurel, maire de Montpellier, représenté par Isabelle Touzard et Mihail Dumitru, directeur général délégué de la  DG Agriculture et développement rural de la Commission européenne.

La seconde partie de la plénière de lundi matin, consacrée aux aspects globaux du changement climatique, était présidée par Jean-François Soussana, membre du GIEC et directeur scientifique « Environnement » à l’Inra. Lui ont ensuite succédé pendant les 3 jours plusieurs ateliers scientifiques menés en parallèle.

Une troisième séance plénière s'est tenue le mardi 17 mars matin, dédiée aux questions clés d’une agriculture climato-intelligente et présidée par Jean-Luc Chotte, directeur de l’unité ECO&SOLS à l’IRD. Durant cette plénière intervenait Stéphane Le Foll, Ministre de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt. Il a annoncé que des fonds seront mobilisés pour un programme international de recherche sur la restauration des sols dégradés et le stockage de carbone, enjeux majeurs qui s’inscrivent dans les trois piliers de l’agriculture climato-intelligente (adaptation, atténuation, sécurité alimentaire).

Quatre autres plénières ont eu lieu le mercredi 18 mars après-midi, les deux premières consacrées aux retours des ateliers scientifiques, la troisième aux attentes des utilisateurs finaux et des décideurs politiques. La dernière plénière a permis d’établir une feuille de route pour une agriculture climato-intelligente, en présence de Laurence Tubiana, Ambassadrice et représentante du gouvernement français pour la COP21, Martin Bwalya, directeur Agriculture et Sécurité alimentaire, NEPAD et co-président de l’Alliance mondiale sur l’agriculture climato-intelligente, Patrick Caron, directeur général Recherche et Stratégie au Cirad, Jean-Luc Chotte, et Jean-François Soussana.

En conclusion de cette conférence, les représentants ont souligné que des solutions qu’offre l’agriculture climato-intelligente existent déjà et peuvent être mises en œuvre à condition qu’il y ait un réel engagement des acteurs concernés. De plus, les transitions agricoles agiront comme l’un des principaux leviers dans d’autres secteurs, notamment l’emploi, l’énergie, l’agroalimentaire, la santé, l’alimentation et l’environnement.
Lire toutes les conclusions sur le communiqué de presse >

Plus d’informations : http://csa2015.cirad.fr

Organisé par http://csa2015.cirad.fr/organizers_and_partners

Une agriculture climato intelligente

Alors que la population mondiale devrait atteindre environ 9 milliards d’habitants d’ici 2050 et que les impacts du changement climatique sont d’ores et déjà sensibles, un triple défi doit être relevé : celui de la sécurité alimentaire, de l’adaptation au changement climatique et de sa limitation.

Ce triple défi constitue les trois piliers de l’agriculture climato-intelligente (Climate-smart agriculture). Cette approche a pour but d’encourager et d’accompagner les agriculteurs, les pays ainsi que les autres acteurs dans la mise en œuvre de politiques et mesures pour :

  • Augmenter de façon durable la productivité agricole et les revenus des agriculteurs afin d’atteindre les objectifs nationaux de sécurité alimentaire et de développement ;
  • Renforcer la résilience et l’adaptation des systèmes agricoles et alimentaires au changement climatique ;
  • Atténuer les émissions de gaz à effet de serre et augmenter l’absorption du carbone.