• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Lauriers 2014 : instantanés, temps forts

Le palmarès 2014 des lauriers de l’Inra a été dévoilé le 5 novembre 2014 en présence de Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et de Geneviève Fioraso, secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, lors d’une cérémonie animée par Mathieu Vidard au Showcase à Paris.

Le 5 novembre 2014, s'est tenue la neuvième cérémonie des
Mis à jour le 26/07/2015
Publié le 21/11/2014
Mots-clés : prix - laurier

Le palmarès 2014 des lauriers de l’Inra a été dévoilé le 5 novembre 2014 en présence de Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et de Geneviève Fioraso, secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, lors d’une cérémonie animée par Mathieu Vidard au Showcase à Paris.

Instants choisis

Lors de la cérémonie, les lauréats ont exprimé leurs motivations et leur engagement dans leurs recherches. Leurs remerciements mettent en évidence l"importance des collectifs de recherche et de travail dans leur réussite.

Donner envie aux jeunes de faire de la science.

Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture : « Ce qui est intéressant aussi dans votre démarche, c’est le lien que vous avez voulu avec le terrain, avec les agriculteurs. […] Être performant dans son domaine, c’est être performant aussi dans un système, dans une équipe. Et puis c’est aussi de s’inscrire dans la société. Je crois que c’est une belle vocation de la recherche aujourd’hui. Elle est parfaitement illustrée, M. Tardieu, par le travail que vous avez fait depuis si longtemps. »

François Tardieu, laurier d’Excellence 2014 : « L'agriculture c'est notre cadre de vie, c'est notre alimentation, elle est au défi des changements climatiques, cela vaut la peine d'y passer un petit peu de temps. »

Geneviève Fioraso, secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la recherche : « Un parcours européen, c’est aussi un parcours de réussite. […] Les recherches les plus créatives […] qui amènent des ruptures […] se mènent entre chercheurs de culture différentes […] Je vous remercie de donner envie aux jeunes, aux ados de faire de la science ».

Lisa Wingate, laurier jeune chercheur 2014 : « Je parle aux arbres de temps en temps et parfois je parle devant mon ordinateur. Parce que j’espère que ces arbres vont me révéler leurs secrets. […] Nous regardons les signaux du carbone, de l’oxygène et de la cellulose […] Et lorsque je regarde les données, je suis incrédule car ces signaux chimiques varient grandement […] je suis incrédule devant la beauté et la clarté des signaux qui sont préservés dans le bois. Ils racontent leur version de l’histoire et la façon dont ils se sont adaptés aux changements et au climat. […] Ces arbres communiquent leurs expériences et l’histoire de leur vie, avec nous. Et nous, nous essayons de les écouter et de les comprendre mieux. »

Des procédés, des méthodes et des connaissances qui ont de l’impact sur la société et sur l’agriculture.
 

Frédéric Dardel, président du Conseil scientifique de l’Inra et de l’Université Paris Descartes : « Les ingénieurs à l’Inra ont une place importante, dans un institut de recherche finalisée. […] [Pour] développer des procédés, des méthodes et des connaissances qui ont de l’impact sur la société et sur l’agriculture. »

Laurent Labbé, Laurier Ingénieur 2014 : « Ces travaux sont d’autant plus importants que la consommation de poisson  a doublé au cours des 50 dernières années […] le poisson contribue fortement à l’apport protéique de nombreuses populations. […] Nous vivons un moment historique […] c’est la première fois que le poisson destiné à la consommation humaine provient plus de l’aquaculture que de la pêche. »

Claude Ronceray, directeur-général délégué à l’Appui à la recherche de l’Inra : « Avec ce Laurier l’Inra reconnait […] le rôle clé des personnels d’appui dans la réussite nécessairement collective de notre établissement ».

Séverine Siblot, Laurier Appui à la recherche 2014 : « Il m’est arrivée de rédiger quelques versions initiales de discours pour les présidents avec lesquels j’ai eu beaucoup de plaisir à travailler … mais je n’avais jamais eu l’occasion de vivre cette étrange sensation que suscite l’exercice de se situer derrière le pupitre pour le prononcer ce discours. »

Olivier Le Gall, directeur général délégué aux Affaires scientifiques : « [À Mirecourt, on travaille sur] l’autonomie aussi bien pour la partie nourriture des animaux que pour l’utilisation de l’énergie […] Ils sont dans la démarche de travailler sur des savoir-faire pour l’innovation. […] C’est aussi un des sites d’où l’Inra pilote son réseau pour l’agriculture biologique. »

Jean-Marie Trommenschlager, Laurier Appui à la recherche 2014 : « Passionné par les données et l’expérimentation, je suis pourtant toujours aussi attaché aux vaches de la République (dixit Bertrand Vissac) surtout quand elles sont herbagères ! […] Je veux témoigner toute ma gratitude à une certaine« culture maison » qui permet encore d’effectuer une carrière en multipliant les métiers, les activités, avec un soutien toujours bienveillant de nos pairs. »

Portraits des Lauréats

Palmarès des années précédentes >