• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Lauriers 2017 : sous le signe de la créativité et de l’innovation

Avec pour écrin la Salle Gaveau, haut-lieu de la musique classique, la cérémonie 2017 des Lauriers de l’Inra s’est déroulée le 20 novembre et a récompensé 5 parcours exceptionnels ainsi qu’une équipe de recherche. Animée par Thomas Hugues, elle s’est déroulée en présence de Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et Stéphane Travert, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation

Le prix « Appui à la recherche » est remis à Françoise Macouin.. © Inra, MAITRE  Christophe
Mis à jour le 19/12/2017
Publié le 19/12/2017

C’est au son du piano que s'est ouverte la 12e cérémonie des Lauriers de l’Inra devant un parterre bien rempli, venu célébrer les six lauréats : Joël Doré pour ses recherches pionnières sur le microbiote intestinal humain, Nathalie Gontard pour ses travaux novateurs sur les emballages alimentaires durables, Florian Maumus, bioinformaticien passionné de plantes et de génomique, Anne Lacroix pour ses travaux précurseurs en économie expérimentale, Françoise Macouin pour son parcours dans la gestion des ressources humaines et le Laboratoire des biotechnologies de l’environnement pour ses recherches et innovations qui créent de la valeur à partir de nos déchets.

Invitation à revivre les temps forts de la cérémonie à travers le webdocumentaire :

« Nous avons besoin de ces talents dans une période sans précédent pour les défis qui sont posés à la recherche agronomique » a rappelé Philippe Mauguin, PDG de l’Inra, en introduction de cette cérémonie. À travers les parcours et les talents des lauréats récompensés cette année, c’est une aventure collective humaine qui est mise en lumière, a-t-il souligné. Une parfaite illustration de l’équilibre qui caractérise l’Inra, entre recherche fondamentale et appliquée, production de connaissances et innovations, et un fort engagement collectif.

Stéphane Travert a, pour sa part, exprimé « l’importance de la recherche, de l’innovation et sa confiance en l’Inra et en ses chercheurs ». Nous sommes à un carrefour ou les agriculteurs sont les premières victimes du changement climatique, a-t-il expliqué, mais en même temps sont les premiers acteurs de la transformation. Le partenariat avec l’Inra contribue à mettre l’innovation et la recherche au service de l’agriculture. Les États généraux de l’alimentation qui vont s’achever le 21 décembre portent ces engagements. L’Inra y participe activement, Philippe Mauguin ayant co-coordonné l’un des 14 ateliers.

Frédérique Vidal a rappelé à quel point les orientations « Inra 2025 » montrent que l’Inra se saisit de l’interdisciplinarité de l’Open Science, et, en particulier, comment le numérique est devenu essentiel au développement des recherches de l’Inra. « La force française repose sur l’approche multicompétences entre différents organismes pour relever les défis de la société » a-t-elle déclaré.

Les Lauriers de l'Inra 2017 © Arnaud Veldeman

Portraits et reportages

À la rencontre des lauréats...

Le dossier >