• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Un renouvellement des recherches en Environnement et Agronomie

Si la préoccupation envers les effets de l’agriculture sur l’environnement est ancienne à l’Inra, il y a 20 ans, l’institut se restructurait pour développer ses recherches sur l’environnement considéré dès lors comme le 3e pilier de ses thématiques aux côtés de l’ « agriculture » et de l’ « alimentation ». La création en 1998 des départements « Environnement et Agronomie » et « Santé des Plantes et Environnement », impulsait alors des recherches par essence multidisciplinaires. Cet anniversaire, célébré fin 2018, a été pour l’Inra l’occasion d’en dresser le bilan, au moment de la fusion avec Irstea, dont les recherches sont plus spécifiquement dédiées à l’environnement.

Paysage lorrain. © inra, Yves Bernardi
Mis à jour le 18/09/2019
Publié le 13/09/2019

Les départements Environnement et Agronomie (EA) et Santé des plantes et environnement (SPE) ont réussi à accomplir une révolution dans la manière de penser et conduire les recherches pour élargir le champ des innovations. Les réflexions, le bilan et les perspectives ouverts à l’occasion de cet anniversaire, célébré fin 2018, un an avant que la fusion entre l’Inra et Irstea ne devienne effective, sont les bienvenus.

Le département Environnement et Agronomie en infographie. © Inra, GAVALDA Véronique
Le département Environnement et Agronomie en infographie © Inra, GAVALDA Véronique

En 1998, trois départements scientifiques Agronomie, Climatologie et Sciences du sol s’unissaient pour former le département Environnement et Agronomie. D’autres disciplines y ont été développées ensuite, en particulier l’écologie et les mathématiques appliquées (modélisation), pour appréhender les concepts de l’agroécologie et développer les recherches dans ce domaine. Le département EA travaille aujourd’hui sur 5 enjeux avec désormais l’environnement autant que la production agricole comme préoccupations essentielles dans un contexte de changement climatique, de perturbation des cycles biogéochimiques du carbone, de l’azote et du phosphore, et de pollutions multiples (dont les éléments traces et les pesticides). En s’intéressant à toutes les formes d’agriculture, il accompagne les transitions agroécologique et numérique, favorisées par la culture de la diversité et de l’interdisciplinarité et l’amplification des approches multi-acteurs et participatives. Il travaille aujourd’hui à mieux intégrer les liens avec l’alimentation et la santé, de plus en plus dans une approche One Health : une seule santé humaine, animale et environnementale.

L'Inra et le défi des relations agriculture-environnement
Vidéos du colloque du 22 novembre 2018


> présentations diffusées lors du colloque

Philippe Mauguin, PDG de l’Inra, concluait ainsi le colloque anniversaire organisé le 22 nov 2018 : « il s’est passé quelque chose ces dernières années, une forme de bataille culturelle plus que scientifique. La transition agroécologique est devenue désormais une forme de consensus partagé parmi les acteurs agricoles, jusqu’à la FAO. L’Inra y a pris toute sa part, avec d’autres acteurs internationaux (Inta en Argentine, Embrapa au Brésil, CAAS en Chine, Inde). Le vrai « scaling up » de l’agroécologie promu avec 100 autres pays sous l’égide de la FAO nécessitera de développer les recherches sur la transition agroécologique, avec des approches très pluridisciplinaires et originales ».  Caterina Batello (FAO), grand témoin de ce colloque, suggérait d’accentuer l’effort sur la transmission des connaissances et sur la formation et invitait l’Inra à poursuivre son engagement avec la FAO pour aider la transition agroécologique d’autres pays.

Pour aller plus loin

Quelques ouvrages


Une agronomie pour le XXIe siècle

Cet ouvrage collectif, publié à l’occasion des vingt années d’existence du département Environnement et agronomie de l’Inra, fait le point sur les avancées réalisées dans ce sens.

> En savoir plus

 © flore adventices - pratique agricole - agricu
© flore adventices - pratique agricole - agricu
Gestion durable de la flore adventice des cultures

Cet ouvrage reflète la pluralité des points de vue sur la flore adventice qui s’explique par la diversité des disciplines concernées et par les divergences de perception des effets négatifs ou bénéfiques de ces plantes sauvages des champs. Il explore les moyens et stratégies de gestion durable des communautés adventices faisant appel aux principes de la protection intégrée et à une démarche « agroécologique ».

> En savoir plus


Atlas des bactéries des sols de France

Cet ouvrage décrit les dernières avancées de la recherche sur le patrimoine microbiologique des sols français, son déterminisme et les fonctions qu’il porte.

> En savoir plus