• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

L’Inra vous présente ses meilleurs vœux pour 2014

Une seule planète, des besoins multipliés, interdépendants. Alimentation, santé, environnement, territoires, ressources naturelles, énergie, agriculture, productions agricoles… des questions qui nous concernent tous et sur lesquelles les femmes et les hommes qui œuvrent à l’Inra restent mobilisés en 2014 et pour les prochaines années.

Mis à jour le 30/12/2013
Publié le 18/12/2013

Une seule planète, des besoins multipliés, interdépendants. Alimentation, santé, environnement, territoires, ressources naturelles, énergie, agriculture, productions agricoles… des questions qui nous concernent tous et sur lesquelles les hommes et les femmes qui œuvrent à l’Inra restent mobilisés en 2014 et pour les prochaines années.

À l’Inra, l’année 2014 s’inscrit dans la mise en œuvre de notre stratégie 2010-2020. En restant fidèle à ses missions et à ses responsabilités vis-à-vis de la société, l’Inra renouvelle ses approches scientifiques.

L’agroécologie, nouvelle discipline de recherche au croisement de l’agronomie et de l’écologie est un des piliers de cette stratégie. L’Inra s’est appuyé sur les travaux qu’il a lancés en 2011-2012 pour réaliser le 17 octobre dernier un colloque international associant scientifiques, partenaires agricoles, économiques et pouvoirs publics. Ce partage de connaissance et de questions irriguera nos recherches en 2014.

La biologie prédictive est notre autre chantier prioritaire. Elle met la puissance des calculs et des bases de données au service du décryptage des processus biologiques. Parmi lesquels ceux impliqués dans la santé des plantes et des animaux, des questions en lien étroit avec la santé humaine et la sécurité alimentaire à l’échelle planétaire, et que l’on commence à étudier de manière intégrée selon le concept « One Health/une seule santé ».

Par ses recherches et son expertise, l’Inra propose des éclairages pour les politiques publiques. Ainsi, en 2013, pour la future Loi d’avenir de l’agriculture, l’Institut a participé au rapport de Marion Guillou sur le projet agroécologique et conduit une étude sur les agricultures à hautes performances économiques, sociales et environnementales pour le CGSP. Ou encore avec la participation de tous ses centres de recherche aux chantiers de la Loi Enseignement supérieur et Recherche.

L’Inra prend une part active à la réflexion nationale sur l’alimentation et la bioéconomie, pour assurer transition de notre économie basée sur le carbone et les énergies fossiles vers une économie verte et durable en assurant la sécurité alimentaire globale.

L’Institut s’implique enfin dans le dialogue science – société et s’interroge sur les enjeux éthiques soulevés par ses recherches : il vient de se doter d’une charte de déontologie.

Nos dix-sept centres de recherche, treize départements de recherche et bientôt huit métaprogrammes sont plus que jamais engagés dans une science belle, utile et partagée. Une science responsable.
Une nouvelle illustration en sera donnée lors du prochain Salon international de l’Agriculture. Venez y découvrir nos recherches sur « les agricultures du futur » et nos offres de recrutement.