• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Résultats de recherche
Résultats : 0 - 10 sur 431
Trier par : Pertinence / Date

Peut-on se passer du cuivre en protection des cultures biologiques ?

Inra ont commandité une expertise scientifique collective sur les solutions techniques possibles pour remplacer le cuivre, utilisé notamment en agriculture biologique, pour contrôler diverses maladies fongiques ou bactériennes. Le cuivre

Peut-on se passer du cuivre en agriculture biologique ?

interroger sur les alternatives actuellement ou potentiellement disponibles pour limiter ou éviter le recours au cuivre. Quelles alternatives au cuivre ? Plusieurs méthodes alternatives au cuivre existent, avec des effets souvent

Peut-on se passer du cuivre en protection des cultures biologiques ?

à la fois le mode de production le plus dépendant de l'utilisation de cuivre et le cadre dans lequel ont été produites la quasi-totalité des références disponibles

ELISOR, une nouvelle variété d’échalote de tradition

Agri-Obtentions. Cette échalote de type Jersey se caractérise par un long bulbe de couleur cuivré rouge, par une bonne teneur en matière sèche ainsi que par un très bon

Bactéries pathogènes et non-pathogènes, une différence parfois ténue

d’une enquête épidémiologique dans les vergers français visant à étudier la résistance au cuivre de cet agent pathogène, des souches initialement confondues avec l’agent pathogène ont

Soutenance thèse Laetitia ANATOLE-MONNIER

mesuré les teneurs en cuivre total et disponible des parcelles viticoles. Nous avons exposé au cuivre trois cépages puis nous avons mesuré la distribution du cuivre et ses effets dans

Plan Ecophyto : des vignes résistantes prêtes à relever le défi

consomme » près de 20 % des quantités annuelles de produits phytosanitaires utilisés (incluant le sulfate de cuivre) sur 3 % des surfaces agricoles cultivées. Face à ce constats et aux préoccupations liés

Plongez au cœur de la symbiose mycorhizienne grâce à la réalité virtuelle !

fournissent à la plante les éléments minéraux puisés dans le sol (phosphate, calcium, potassium, magnésium, cuivre, zinc, etc.), tandis que la plante fournit aux champignons les métabolites dérivés de photosynthèse

Unité de Services et de Recherche en Analyses Végétales et Environnementales (USRAVE)

les éléments majeurs essentiels à la croissance des plantes (azote, phosphore, potassium...), les oligoéléments (fer, cuivre...) mais aussi les éléments en traces métalliques ayant une influence directe sur l'

Analyses physico-chimiques

toxicité : pH, azote, carbone, azote minéral (nitrate, ammonium), phosphore, calcium, magnésium, potassium, sodium, aluminium, proton, cuivre, zinc, fer, sulfate, chlorure, rubidium, vanadium, strontium Paramètres biologiques : minéralisation, nitrification, respiration microbienne, Activité