Si cette lettre d’information ne s’affiche pas correctement, aller à la version en ligne

logo pour la newsletter La lettre aux entreprises
N° 85
  Août 2016  
logo pour la newsletter
  L’innovation au cœur du projet de l’Inra 

Nouveau PDG de l’Inra, j’ai fait de l’innovation un des cinq piliers de mon projet pour l’Institut, que j’ai défendu devant le Parlement. Dans un contexte global de changement climatique, les tensions sur les ressources naturelles, agricoles et alimentaires font de l’innovation un levier de compétitivité majeur pour les acteurs socio-économiques, dès lors indispensable. Pour cette raison, j’ai à cœur que notre politique d’accompagnement des entreprises, collectivités ou instituts techniques soit efficace et que l’excellence académique de l’Inra — qui reste en 2015 le deuxième organisme de recherche mondial en sciences agronomiques — trouve un écho sur le terrain, chez nos partenaires privés.

En 2015, l’Inra a créé sa Direction du partenariat et du transfert pour l’innovation. Fruit d’une démarche approfondie de diagnostic interne visant à optimiser notre impact, elle ambitionne de favoriser les hauts niveaux de maturité technologique de nos résultats pour permettre leur appropriation rapide par les agriculteurs et les entreprises, notamment les PME et les start-ups que nous aiderons à éclore. En 2016 et ensuite, je soutiendrai les programmes de recherche co-construits avec les acteurs de terrain et le développement des laboratoires vivants. Mon objectif est que notre expertise et nos partenariats débouchent sur des innovations de rupture pour la société, au service d’agriculteurs en difficulté et de consommateurs exigeants.

Soyez assurés de ma motivation et de celle des agents de l’Inra en charge du transfert et de l’innovation : nous amplifierons le travail entrepris ensemble. Mon engagement va dans le sens d’une recherche ouverte et concrète, en réponse aux défis de notre modernité.

Plus que jamais, nous gagnerons donc à être partenaires !
Philippe Mauguin
PDG de l’Inra

Résultats de recherche et innovations
Symptômes de fusariose dans une parcelle de blé tendre. L’attaque des épis par le champignon entraine un échaudage des grains qui conduit à une baisse des rendements (Arvalis). © ARVALIS, Arvalis - Institut du végétal
La fusariose de l’épi surveillée au champ par imagerie

La sélection de variétés résistantes est un des leviers agronomiques pour réduire les risques de fusariose sur céréales. Pour faciliter le travail des sélectionneurs, l’Inra et ses partenaires (Veodis 3D, Limagrain, Secobra Recherches, Agri-Obtention) ont développé un dispositif de phénotypage au champ permettant de juger efficacement et rapidement le comportement des variétés.

une base de données de l’impact environnemental des matières premières utilisées en alimentation animale. © Inra
Evaluer l’impact environnemental de l’alimentation animale

ECOALIM est une base de données rassemblant des informations sur l’impact environnemental des matières premières utilisées en alimentation animale en France. A destination des professionnels de la filière, cette base est un outil d’aide à la formulation d’éco-aliments économiquement compétitifs.

Etal de fruits et légumes d'un supermarché.. © Inra, SLAGMULDER Christian
Circuits agroalimentaires : le local plus durable que le global ?

Le projet européen GLAMUR, qui s'est conclu en 2016, avait pour objectif de développer les connaissances scientifiques sur les dimensions locales et globales des circuits agroalimentaires, en les analysant au regard des enjeux de la durabilité. Il révèle toute la complexité des circuits agroalimentaires et l'intérêt d'en combiner différents types, locaux et globaux, au sein d'un système alimentaire.

Un projet de sélection participative mené par l’Inra a abouti à de nouvelles variétés de blé dur biologiques qui répondent à la fois aux besoins des artisans pastiers et aux exigences des industriels semouliers.
Contenu multimédia
Recherche participative : pour des filières blé dur bio dynamiques

La production française de blé dur biologique utilisé pour la fabrication des pâtes est limitée par le manque de variétés adaptées alors que la demande ne cesse de croitre. Pour lever les freins de cette production exigeante, des agriculteurs, collecteurs, transformateurs, consommateurs et chercheurs de l’Inra se sont réunis autour d’un programme de sélection participative. Ensemble, ils sont parvenus à obtenir les premières  variétés de blé dur biologique répondant aux attentes des industriels semouliers et adaptées aux besoins de la filière artisanale en circuit court.

CAPFLOR, outil agroécologique d'aide à la conception de prairie à flore variée. © Inra
CAPFLOR, outil agroécologique d'aide à la conception de prairie à flore variée

Capflor® est un outil d’aide à la décision libre d’utilisation accessible sur internet avec un navigateur, depuis un ordinateur, un smartphone ou une tablette. Il permet de préconiser des mélanges d’espèces fourragères en fonction des conditions pédoclimatiques de la parcelle à semer et de la valeur d’usage souhaitée par l’utilisateur (fauche, pâturage, mixte).

ATTENTION !!! Droits d'utilisation de l'ensemble du reportage jusqu'en 06/2014.
Halle technologique de l'UMR 0782, GMPA Génie et Microbiologie des Procédés Alimentaires du site de Grignon, centre de Versailles-Grignon.. © ©, BEAUCARDET William
Congélation des bactéries lactiques : des marqueurs de résistance identifiés grâce au rayonnement synchrotron

Produire des populations bactériennes homogènes et capables de résister à différents stress est important pour la qualité des produits fermentés. Développée en partenariat avec le Synchrotron Soleil, une approche conjuguant, pour une même cellule, caractérisation biochimique et physiologique a permis d'identifier des marqueurs moléculaires de résistance à la congélation.

Robot de la plateforme de clonage-phénotypage haut débit de l'unité Métagenopolis. © Bertrand NICOLAS - Inra, NICOLAS Bertrand
Diabète : quand le microbiote fait de la résistance à l’insuline

Les bactéries de notre intestin influencent-elles l’insulino-résistance et donc la survenue du diabète de type 2 ? Quelles bactéries seraient impliquées ? Comment agiraient-elles ? Dans le cadre du consortium MetaHIT1, une équipe internationale impliquant l’Inra démontre pour la première fois l’impact du microbiote sur la résistance à l’insuline et révèle les principales espèces bactériennes en jeu. Leurs travaux, qui viennent d’être publiés dans Nature, ouvrent des perspectives prometteuses pour réduire l’incidence des maladies métaboliques et cardiovasculaires.

Nos partenariats, nos projets
Fleurs et fruits de fraisier cultivé. © Inra, Béatrice Denoyes
GoodBerry, améliorer la compétitivité et la qualité de la production européenne des petits fruits (fraise, framboise et cassis)

L’Unité mixte de recherche Biologie du Fruit et Pathologie (Inra et université de Bordeaux) a développé depuis plusieurs décennies de nombreux travaux sur le développement du fruit, depuis l’initiation florale jusqu’à la maturité. Cette expertise est aujourd’hui mobilisée au travers d’un projet européen visant à renforcer la production européenne de petits fruits dans un contexte de changement climatique via une étude prenant en compte les interactions génotype, environnement et management des cultures (GxExM).

Altération des produits. © Inra, UMR Secalim
REDLOSSES : réduire les pertes alimentaires par la prédiction de l’altération [ANR]

Dynamique des communautés bactériennes et des caractéristiques sensorielles pour prédire l’altération des produits carnés.


Contenu multimédia
INTENSE : Intensifier la production de biomasse, la transformer en énergie et nouveaux produits, et protéger les sols en Europe

Il est démontré qu’au moins 30% des sols agricoles européens sont dégradés. Le projet INTENSE contribuera à convertir les sites pauvres, abandonnés et pollués à travers l’Europe pour en faire des espaces mobilisables pour développer une agriculture durable.

Rosier 'Old Blush'. © Inra, N. Mansion
ROSASCENT : biosynthèse des terpènes du parfum chez la rose [ANR]

Caractérisation chimique, moléculaire et génétique d'une nouvelle voie originale.

eurocaroten. © eurocaroten
 EUROCAROTEN - un réseau européen dédié à la recherche sur les caroténoïdes et leurs applications dans le domaine de l'agro-alimentaire et de la santé

Le but de ce réseau Européen est d'améliorer la compétitivité de l'industrie agro-alimentaire européenne et promouvoir la santé en coordonnant la recherche sur les caroténoïdes. Les deux principaux partenaires responsables de l’action EUROCAROTEN en France sont: Jean-François Landrier (UMR NORT, INRA, AMU) et Catherine Caris-Veyrat (UMR SQPOV, INRA, UAPV).

Plateformes, équipements
Trichogramma brassicae BEZDENKO parasitant une ooplaque d'Ostrinia nubilalis (pyrale du maïs).. © Inra, Jeannine PIZZOL
Le centre de ressources biologiques EP-Coll, un nouvel outil pour l’étude des parasitoïdes oophages

Depuis les années 70, les recherches sur les insectes qui parasitent les œufs d’autres insectes s’inscrivent dans la tradition du centre Inra PACA. Sous l’impulsion de scientifiques de l’équipe Recherche et Développement en Lutte Biologique, l’unité de recherche de l’Institut Sophia Agrobiotech se dote désormais d’un centre de ressources biologiques « Egg-Parasitoids Collection ». Unique en France, cette structure reconnue est au service de la recherche sur les parasitoïdes oophages et leur utilisation en lutte biologique. Ce centre de ressources biologiques est pleinement mobilisé dans le cadre du projet TriPTIC* financé par l’Agence Nationale de la Recherche dont l’objectif est d’étudier les trichogrammes, parasitoïdes oophages phares de la lutte biologique, à différentes échelles : génome, individu, population, agro et écosystèmes. Les trichogrammes sont surtout connus du grand public pour être des acteurs majeurs de la lutte contre la pyrale du maïs mais des applications pour d’autres ravageurs sont envisageables. De plus, d’autres insectes parasitoïdes oophages tels que certaines espèces de punaises sont aussi très prometteurs.

Blé tendre.. © Inra, FORT Francis
Génome du blé : un assemblage de la séquence du génome complet accessible sur une plateforme Inra

Après plus de 10 ans de travaux, le Consortium International de Séquençage du Génome du Blé (IWGSC), dont l’Inra est membre, avait annoncé en janvier dernier avoir assemblé l’ensemble du génome du blé tendre. Ces données viennent d’être mises en ligne sur une plateforme Inra et sont désormais accessibles à l’ensemble de la communauté scientifique à l’adresse : https://wheat-urgi.versailles.inra.fr/Seq-Repository/Assemblies

Dispositif de partenariat
Logo TWB PILI. © Inra
TWB et PILI partenaires pour la production de colorants biosourcés et écologiques

Toulouse, le 12 Juillet 2016 - Toulouse White Biotechnology (TWB), démonstrateur pré-industriel, et PILI, entreprise spécialisée dans la bioproduction de colorants renouvelables et écologiques, démarrent une collaboration. L’objectif est de parvenir à l’échelle pilote du procédé de fabrication industrielle d’un premier colorant.

Carrefours de l'Innovation Agronomique

Les Carrefours de l'Innovation Agronomique sont devenus un lieu reconnu de diffusion des projets et résultats de recherche de l'Inra et d'autres opérateurs de recherche-développement au service de l'Innovation. Retrouvez les vidéos des derniers colloques.


Contenu multimédia
Allergies, intolérances et hypersensibilités alimentaires

Différents types de réactions à l’alimentation sont reconnus. L’allergie alimentaire se caractérise par une réaction développée contre des protéines allergéniques présentes dans un aliment. La prévalence de cette maladie (4% des adultes et 8 % des enfants) qui semble être en évolution, la gravité de la réaction allergique chez certains individus et la difficulté à suivre des régimes d’éviction font de l’allergie alimentaire un problème de santé publique. Aux côtés des allergies, on connait des intolérances (lactose, maladie cœliaque) ou des réponses dites hypersensibles (ex gluten). Dans ce dernier cas, à la différence des deux premiers, on ne dispose pas de marqueurs biologiques et d’une description reconnue des mécanismes.


Agenda
19-22 sept 2016
Congrès Hortimodel 2016
Avignon
28-29 sept 2016
Rencontres participatives Légumineuses Grand Sud
Carcassonne
06-07 oct 2016
Séminaire "Gestion durable de la santé des cultures"
Paris
18 oct 2016
Saclay Plant' Innov ' : le rendez-vous de l'innovation végétale
Versailles (78)
15 nov 2016
Carrefours de l'Innovation Agronomique Abeilles
AVIGNON
24 nov 2016
Des légumineuses pour l'élevage : quels défis et quels enjeux pour le Grand Ouest?
Rennes - Agrocampus Ouest
30 nov 2016 - 01 fév 2017
Restitution des conclusions de l’expertise scientifique collective - Quels sont les rôles, impacts et services environnementaux, économiques et sociaux issus des élevages européens et leurs produits ?
Paris
30 nov - 02 déc 2016
Journées francophones de nutrition - JFN 2016
Montpellier (34)
05-06 déc 2018
24ièmes Rencontres autour des Recherches sur les Ruminants (3R)
Paris (La villette)


Vient de paraître

L'Inra publie son rapport d'activité 2015

Evaluation par le HCERES : une stratégie forte au service d’une ambition pour l'Inra

Dossier Tournesol : 10 ans de recherches collaboratives

Marchés innovants pour une agriculture durable

Prospective Agrimonde-Terra : usage des terres et sécurité alimentaire mondiale en 2050

Directrice de publication : Odile Whitechurch
Rédactrice en chef : Chantal Dorthe
 
La lettre aux entreprises est produite par la Direction du Partenariat et du Transfert pour l'Innovation de l'Inra.
Pour toute information, adressez un message à : NLdpti@inra.fr
 
A tout moment, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent
(art 34 de la loi «Informatique et Libertés du 6 Janvier 1978»).

Se désabonner de la lettre électronique